TPI de Dixinn : le procès pour tortures de Nouhou Thiam et Resco Camara renvoyé au 12 février prochain

Le procès tant attendu sur les tortures en 2010 à la gendarmerie de Hamdallaye, en banlieue de Conakry, sous le règne du général Sékouba Konaté ne se tiendra pas cette année. Le juge du tribunal de Dixinn a finalement renvoyé lundi au 12 février prochain.  Le général Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major des armées lors de la transition -présent à l’audience- et le commandant Sékou Resco Camara, ancien gouverneur de la ville de Conakry -absent pour raisons de santé- en sont les principaux concernés.

Le 23 octobre 2010, plusieurs personnes étaient arbitrairement arrêtées, détenues et torturées dans la cour de la gendarmerie de l’escadron mobile d’Hamdallaye. Il s’agissait principalement de commerçants et artisans travaillant à proximité de la route où le cortège du Général Sékouba Konaté avait été caillassé, a indiqué la Fidh dans une déclaration transmise aux médias.

Yaya Dramé

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire