Vers le réexamen de la loi sur le statut du chef de file de l’opposition: ‘’politiquement injuste que la République finance un seul individu dans tout le paysage politique guinéen’’ (Damaro)

Le président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, l’honorable Amadou Damaro Camara, joint par la rédaction de Mediaguinee, dans la soirée du samedi, a confirmé que la mouvance a proposé le réexamen de la loi sur le statut du chef de file de l’opposition. Il assure que c’est même en cours d’étude.

« Bien sûr, c’est en étude. Premièrement la loi ne définit pas l’utilisation qu’il faut faire de son budget. Deuxièmement, il n’est pas comptable de ce fait devant la cour des comptes. Troisièmement, la République ne peut pas se permettre de financer un seul individu dans tout le paysage politique guinéen. Politiquement injuste », a expliqué le président de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Parlant  des députés de l’UFDG qui disent qu’il n’y a pas de nécessité de réexaminer le texte sur  le statut du chef de file de l’opposition et qu’ils n’ont rien reçu comme document dans ce sens, l’honorable Amadou Damaro Camara a dit: « Ils l’auront. Ils disent que c’est par mon humeur que l’on va modifier cette loi mais c’est plutôt une nécessité. »

Pour rappel, l’Etat guinéen accorde par an 5 milliards de francs guinéens [1milliard 250 millions/trimestre, un peu plus de 416 millions/mois] au chef de file de l’opposition pour son fonctionnement. Récemment, Cellou Dalein Diallo a mis en place son cabinet et annoncé que chaque conseiller bénéficiera d’une prime mensuelle qui sera supportée par le budget du chef de file de l’opposition.

Elisa Camara     

+224 654 95 73 22           

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire