Education : le mot d’ordre de grève des enseignants très peu suivi à Kankan

Le mot d’ordre de grève générale illimitée lancé ce lundi 13 novembre par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée SLECG n’a pas été suivi dans la plupart des Etablissements d’Enseignement publics et privés de Kankan.

Du lycée Marien N’Gouaby aux lycées-collèges Morifindjan Diabaté et Almamy Samory Touré en passant par l’Université Julius Nyerere, les écoles privées et les centres de formation professionnelle l’affluence des élèves, étudiants, enseignants et encadreurs était de mise.

Selons Mamady Dombouya proviseur du Lycée Morifindjan Diabaté le boycott de la grève dans son établissement dans son établissement s’expliquerait par le désordre qui commence à gagner du terrain entre les deux Centrales Syndicales « le mot d’ordre de grève n’a pas été suivi dans mon école par ce qu’il n’y a pas d’entente entre les syndicalistes » « ces derniers jours beaucoup de documents contradictoires ont circulé, les Enseignants ont compris que ce n’est pas du sérieux donc mieux vaut de continuer les cours » renchérit-il.

Au Lycée AST les enseignants ont massivement répondu à l’appel témoigne son proviseur N’Faly Sidibé « Moi tous mes enseignants sont là, pour dire qu’il y ait grève ou pas moi je l’ai apprise comme ça à travers les rumeurs mais personnellement je n’ai pas reçu l’avis de grève ».

Contrairement aux autres établissements d’enseignements secondaires de la commune urbaine de Kankan, au lycée 3 Avril les cours ont été boycottés en partie par les enseignants.

Selon Souleymane Doubaya Camara le 2ème censeur dudit lycée-collège « jusqu’à 8h 15 ce matin il n’y avait qu’un seul enseignant dans la cour on n’a pas vu les autres, c’est ainsi que le 1er censeur s’est aussitôt mis à appeler les enseignants qui devrait avoir cour » « heureusement suite à ces multiples appels 12 sur les 18 enseignants programmés ont répondu présent ».

Reste à voir désormais si ce mot de grève déclenché par SLECG sera observé ou pas dans les prochaines journées.

Nous-y reviendrons.

Alpha Oumar Koïta, correspondant à Kankan

622-16-07-20

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire