Démission d’Aboubacar Sylla : ‘’s’ils ont pris des engagements avec Alpha Condé, il ne faut pas qu’il l’explique autrement’’ (Alpha Boubacar Bah, UFDG)

Alpha Boubacar Bah est le chargé de communication de l’Union des forces démocratique de Guinée (UFDG), principal parti de l’opposition guinéenne. Nous l’avons interrogé samedi sur la décision du président de l’Union des forces du changement (UFC) et désormais ancien porte-parole de l’opposition républicaine (OR) de quitter la coalition. Réaction…

Q : Quelle est votre réaction par rapport à l’annonce par Aboubacar Sylla de quitter l’opposition républicaine que dirige Cellou Dalein Diallo ?

ABB : Au niveau de l’UFDG, c’est la loi de la nature. En politique, chaque parti est libre de choisir la plateforme à laquelle il veut appartenir. L’opposition républicaine, c’est une plateforme où se retrouvent de nombreux partis politiques avec pour objectif de s’opposer à la mouvance et d’aider à ce que les choses avancent. Si à un moment donné, Aboubacar Sylla se retire de cette plateforme, nous on n’a pas de commentaire particulier à faire par rapport à cela, sinon que nous restons à l’opposition et que le peuple Guinée peut compter sur l’UFDG et, que nous ne l’abandonnerons pas.

La charte des partis politique indique clairement qui est opposition et qui est de la mouvance. Tant que Aboubacar Sylla s’opposera au gouvernement, il n’y a pas de problème, il est de l’opposition, en tout cas c’est ce qu’il a dit. Nous, au niveau de l’UFDG, on pense qu’on ne peut pas faire un pied dedans et dehors en parlant de l’opposition. Soit tu es de l’opposition, soit tu n’es pas de l’opposition. Que les médias présentent cela comme une déconfiture de l’opposition ou un isolement de Cellou, je dis non. Cellou Dalein n’est pas isolé. Il reste le leader du plus grand parti politique de l’opposition guinéenne et en tant que tel chef de file l’opposition. Que vous soyez maintenant de l’opposition républicaine ou de l’opposition comme ils le disent plurielle, on ne peut pas effacer le fait que L’UFDG est la plus grand parti politique de l’opposition guinéenne et c’est ce qui compte pour nous. C’est seulement les militants qui peuvent isoler Cellou Dalein. Et pour le moment, ce n’est pas le cas. On va continuer à travailler pour rassembler le maximum de personnes possibles. Donc, on ne peut pas forcer quelqu’un à jouer le rôle qu’il ne peut pas jouer.

Q : Est-ce que cette démission ne vous fait pas peur ?

ABB : La seule démission qui peut faire peur à l’UFDG, c’est celle des militants. Lorsque les militants nous quittent, lorsque le peuple de Guinée cesse d’avoir confiance en notre leader, lorsque nous cessons d’être le plus grand parti politique ici en Guinée, en ce moment, nous aurons peur. Tant que les populations guinéennes auront confiance en nous, tant que nous continuerons à engranger des résultats lors des consultations électorales, pour nous le reste n’est que détail. Aujourd’hui, nous allons à des élections communales, je crois que chaque parti politique après les résultats saura s’il est isolé ou s’il ne l’est pas. La grandeur d’un parti ou d’un leader, ce n’est pas parce que tu parles à la radio ou que tu es porte-parole. C’est lorsque tu as des élus, des résultats, ou c’est lorsque ton parti a des militants à travers le pays.

Q: Vous ne pensez pas que ce départ soit en rapport avec les élections communales ?

ABB : J’ai entendu dire que Aboubacar Sylla serait fâché parce qu’on n’a pas accepté de faire listes communes, il fait partie de ceux qui ont décidé d’aller liste à part. Je crois que pour les partis politiques, c’est même honteux qu’un parti ne participe pas à une élection communale, ça c’est la plus petite élection. Mais lorsqu’un parti politique n’arrive pas à se présenter même à ces élections communales, je crois que ce parti n’aurait pas sa raison d’être dans ce pays. Et c’est pour cette raison qu’Aboubacar Sylla était en avant-garde pour dire aux uns et autres que chacun doit partir à ces élections sous sa propre bannière et après au deuxième tour, on se retrouve. S’ils il ont pris des engagements ailleurs avec Alpha Condé, il ne faut pas qu’il l’explique autrement.

Propos recueillis par Thierno Sadou Diallo

+224 626656539

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Démission d’Aboubacar Sylla : ‘’s’ils ont pris des engagements avec Alpha Condé, il ne faut pas qu’il l’explique autrement’’ (Alpha Boubacar Bah, UFDG)

  1. Ibrahim bah

    belle explication…aboubacar sylla est libre desormais adhéré au rpg et faire la politique dalpha conde comme il a toujours voulu…au moins les traites sont partis

    Repondre

Laisser un commentaire