Le ministre Taliby Sylla à propos du contrat avec la société mauritanienne AON : ‘’je rassure qu’on va revoir ce contrat’’

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée hier lundi 8 janvier, dans les locaux de son département, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla a promis de revoir le contrat liant l’État guinéen à la société mauritanienne du nom de ‘’AON’’, visant à mettre les groupes de la centrale thermique de 100 Mégawatts, en état de fonctionner, et à les exploiter en fournissant et vendant de l’électricité produite à la Guinée.

‘’Je vous ai parlé de l’adjonction thermique des 100 MW, d’ASPERBRAS et du changement de nom des centrales de Tombo, qui s’appellent désormais Kaloum. Alors, l’objectif, c’est de donner de l’électricité tout de suite. Les groupes ont été acquis. Mais les auxiliaires n’étaient pas là pour pouvoir raccorder ces groupes. Mieux, les moyens financiers, non plus, n’étaient pas disponibles. Donc, ces sociétés- là se sont présentées. Elles sont capables de le faire. Qu’on cesse de dire la Mauritanie. Qu’on dise simplement une société mauritanienne, qui est en joint-venture avec d’autres, IL TEKNO de la Turquie. Ce sont eux, qui gèrent ces groupes. Ils ont sur place à Kipé et au remblai avant le Petit Bateau. Ces contrats ont été ficelés parce qu’on voulait tout de suite raccorder ces groupes au lieu de les laisser sous la pluie, les moyens financiers n’existant pas. Mais ça, c’est du passé. Je rassure qu’on va revoir ce contrat. Dans deux ans, c’est fini. Le contrat revient à l’État. Ils étaient là pour pouvoir les raccorder pendant cette période, c’est tout.’’

Par Youssouf Keita          

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire