Damaro réplique à Dalein: ‘’j’ai toujours dit que Elhadj Cellou n’était pas un leader, il était chef d’une partie de sa communauté’’

Accusé par le président de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo de soustraire les cartes d’électeurs des gens qui sont supposés être de l’UFDG parce qu’ils sont Diallo, Bah, Barry et Sow, le parti au pouvoir n’a pas tardé à réagir. Et de la plus violente manière.

Le président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel l’honorable Amadou Damaro Camara a confié, dans un entretien à Mediaguinee, que « Cellou Dalein Diallo est le chef d’une partie de sa communauté ».

Le départ d’Aboubacar de l’opposition républicaine a sonné le glas de cette opposition, qui de l’opposition plurielle est devenue une opposition plus rien

« J’avoue qu’à la lecture de cette déclaration, j’étais choqué. Mais je sais que le départ d’Aboubacar Sylla [ex-porte-parole de l’opposition républicaine et président de l’UFC, ndlr] de l’opposition républicaine a sonné le glas de cette opposition, qui de l’opposition plurielle est devenue absolument avec évidence une opposition plus rien, qui se résume désormais à l’UFDG« , a vertement réagi honorable Amadou Damaro Camara.

Et d’ajouter: » je l’ai toujours dit que Elhadj Cellou Dalein n’était pas un leader, il était chef d’une partie de sa communauté. Et, je crois qu’il vaut mieux qu’il prenne le titre de chef de file non pas de l’opposition mais d’une partie de sa communauté« .

La seule offre que Cellou Dalein a pour ses militants, c’est de leur dire vous êtes Bah, Sow, Barry, Diallo et vous devez être ce que vous devez être

C’est regrettable, poursuit  le président de la majorité présidentielle, « qu’après 11 ans à la tête de l’UFDG qu’il n’est jusqu’à présent pas de projet de société qui n’est disloquant, qui n’est de vision que pour une partie de sa communauté. Je crois qu’il est paniqué pour les élections à venir qu’il a tant réclamé et la panacée qu’il trouve, c’est le seul motif qu’il a, c’est de vouloir mobiliser une partie de son groupe ethnique en accusant et /ou en agitant la fibre ethnique. Alors, c’est dommage sinon pour tout le monde, ces élections se préparent assez bien. Tout le monde est content de la manière dont le chronogramme est entrain d’être exécuté par la Ceni. Mais, il faut qu’il ramène le débat à un niveau purement ethnique. Parce que la seule offre qu’il a pour ses militants, c’est de leur dire vous êtes Bah, Sow, Barry, Diallo et vous devez être ce que vous devez être. Ce qui est dommage pour notre démocratie, notre république et pour la construction de la nation entamée en Guinée ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




6 thoughts on “Damaro réplique à Dalein: ‘’j’ai toujours dit que Elhadj Cellou n’était pas un leader, il était chef d’une partie de sa communauté’’

    1. Diallo Soul

      @Guinée et revolutionaire, vous lire donne envie de vomir, On dirait que les autres guinéens n’ont aucun droit en haute Guinée. Si C’etait à Labé qu’on soutrait les cartes de condé et autres ce serait un drame national. Pourquoi Siguiri et Kankan les partisans de l’UFDG n’ont reçu que partiellement leurs cartes d’electeurs? Les Diallo , Barry et Bah n’ont-ils pas le droit de vivre en haute Guinée? Bande de haineux. Si ce cela votre Guinée is back c’est vrais Guinee is back comme le temps de Sékou Touré. La seule difference ce dernier avait reussi à unir les guinéens à travers la culture.

      Vous devriez refléchir avant d’écrie

      Pauvre Guinée

      Repondre
      1. pecos

        Diallo Soûl. Arrêtez un peu avec cette victimisation. Qui vous a dit qu’on a empêché les Peuls de retirer leurs cartes d’électeurs en Haute Guinée.

        Repondre
  1. un observateur

    c est vraiment domage a chaque fois j entend damaro parler ca me fait mal. mais aujordhui j avoue que ce pays est mal chanceux tout simplement d avoir eu ses
    gens là, a la commande de ce pays. alpha conde et son clan. mais l avenir nous le dira.

    Repondre

Laisser un commentaire