Les vérités de l’artiste Koundouwaka : ‘’j’ai dit devant le chef de l’Etat que personne ne l’aime…’’

Au cours d’un point de presse qu’il a animé hier mardi à l’occasion de la sortie de son nouvel album intitulé « la haine de l’autre », l’artiste Abdoulaye Kaba  »Koundouwaka » s’est prononcé sur le non accompagnement par l’Etat et les populations des hommes de l’art. Rappelant qu’il avait interpellé le président Alpha Condé sur ce sujet lors de sa dernière rencontre avec les artistes, en lui disant qu’il n’était pas aimé par les artistes présents.

Selon Koundouwaka, « comment tu peux être un chef d’Etat et tu ne penses même pas vraiment aux personnes qui peuvent faire l’affaire? Aujourd’hui, la culture nigériane fait 35% du budget de l’Etat nigérian parce qu’ils (artistes, ndlr) sont accompagnés. Donc, qu’est-ce que nous on va dire à l’Etat maintenant ? J’ai toujours dit que je n’ai pas besoin de faire la promo de quelqu’un pour que tu m’apportes ton aide parce qu’aujourd’hui en Guinée, il faut que tu sois insolent sur les réseaux sociaux pour qu’on te fasse appel. Comment nous on va insulter ? Notre éducation ne nous permet pas d’insulter. Ce qui reste clair, nous, on ne va jamais mal parler de l’Etat mais on va lui dire la crue vérité. Moi, je l’ai fait, j’ai dit devant le chef d’Etat, nous qui sommes dans cette salle aujourd’hui personne n’est avec toi, personne ne t’aime ici parce qu’on est tous frustrés. Il faut demander à tous ceux qui étaient là- bas, Takana y était, il n’a pas pu parler quand j’ai fini de parler. On lui avait même demandé pour ça à la radio Espace fm, il a dit que ce que j’ai dit au président, c’est à ça il s’attendait ».

« En Guinée, on n’est ni musulman ni chrétien ni païen parce qu’on ne pratique rien. Tout ce que Dieu a recommandé pour la suivie d’une nation, les Guinéens refusent. C’est le seul pays où j’ai vu seul l’Etat qui décide tout, c’est ça le problème. Et pourquoi le chef de l’Etat décide tout parce que tout le monde s’est prostitué donc il n’a confiance en personne. Le Guinéen ne peut pas dire non parce que ce n’est pas bien pour ma famille ou parce que ce n’est pas bon pour ma réputation. Tous les cadres guinéens se sont prostitués », a déploré l’artiste au pied magique.

Elisa Camara

+224 654 95 73




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *