Aboubacar Soumah : ‘’Mohamed Saïd Fofana m’a appelé’’

A peine nommé médiateur de la République, l’ancien Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana veut reprendre service dans les négociations, une mission qui lui sied encore bien. Il a appelé le syndicaliste Aboubacar Soumah de la branche dissidente du SLECG pour un rendez-vous très prochainement.

« Il (médiateur de la République Saïd Fofana, ndlr) ne nous pas rencontré, il m’avait appelé. Mais comme il n’a pas pris service, donc, il avait souhaité me rencontrer. Et je lui ai donné des explications. Maintenant, il a dit après. Quand il va prendre service qu’il va m’adresser une lettre officielle pour une rencontre. C’est tout ce qu’on a dit », a-t-il déclaré. Ajoutant qu’il ne l’a pas encore rencontré.

Depuis hier, à l’appel de Aboubacar Soumah, les enseignants ont fait le vide dans les écoles à Conakry et dans de nombreux établissements à l’intérieur de pays, occasionnant des violences par endroits qui ont fait selon le gouvernement deux victimes : l’une par balles et l’autre par accident de la circulation.

Yaya Dramé




5 thoughts on “Aboubacar Soumah : ‘’Mohamed Saïd Fofana m’a appelé’’

  1. Patriote

    Où sont-ils ? Ceux qui traitaient Aboubacar Soumah de fou?

    Moi personnellement je doutais de la capacité de cet homme à maîtriser la base mais il faut se rendre à l’évidence et l’appeler à négocier.

    Repondre
  2. Moussa Fanta CAMARA

    Monsieur SOUMAH, vient de prouver qu’il détient la légitimité donc il doit faire en sorte qu’il obtienne la légalité. Je voudrais aussi lui dire d’accepter toutes les mains tendues dans l’intérêt supérieur de nos enfants qui chôment à la maison et du pays. Merci

    Repondre
  3. ispy

    Quand il y a un problème en Guinée, les gens ne voient que les conséquences que cela produit, mais jamais les causes. Vous savez quand les causes d’un problème se multiplient souvent cela crée des frustrations, à un moment donné, on ne pourra plus supporter, il faut qu’on sache dire non trop c’est trop. Nous devons alors éviter de créer des frustrations, nous devons construire une nation juste et équitable. Demandons au gouvernement d’étudier la revendication des enseignants qui est légitime pour que nos enfants retournent à l’école.

    Repondre
  4. Denise

    ispy et cherif je suis de votre avis.
    Moi je souhaite que Soumah et consorts soient tous éloignés des syndicalistes. Le nouveau groupe doit être composé des étudiants des élèves des enseignants et autres pour défendre l’intérêt des élèves et étudiants car ils sont mieux placés pour comprendre et défendre leurs intérêts. Ils ne grèveraient pas s’ils savent que les examens approchent et ne souhaitent aucun retard. Alors ils adopteront une forme de manifestation de leur mécontentement en mettant un foulard noir ou blanc au cou et ils diront aux autorités comme aux journalistes que seule cette forme signifierait leur revendication et non empêcher les autres à aller à l’école pendant que ceux qui les poussent dehors ont déjà leur diplôme en mains et salaires versés..

    Repondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *