2è édition de la lutte traditionnelle à Koundara:  Bantama Sow promet de faire de cette discipline un événement national

C’est le stade préfectoral de Koundara qui a servi de cadre au lancement de la deuxième édition de la lutte traditionnelle de la ville. Organisée par l’ONG de lutte et amis des lutteurs traditionnels à travers le Ministère des Sports, de la culture et du patrimoine historique, cette cérémonie qui va se dérouler du 19 au 20 décembre 2017.

Elle a été présidée par le ministre Sanoussy Bantama Sow, accompagné du chef de cabinet du Ministère de la fonction publique et du colonel Mamadou Sandé ainsi que plusieurs personnalités de ladite localité.

Au cours de cette deuxième édition, 10 lutteurs dont l’âge varie entre 50 et 70 kg regroupés en deux groupes ont pris part à cette compétition. Ils sont habillés en tenue traditionnelle : torses et pieds nus entourés de gris-gris.

Le président de la délégation spéciale de Koundara, Mamadou Alimou Diallo, a dans son discours, interpellé le ministre Bantama Sow à doter la ville d’une arène de lutte moderne.

« Cet appui pourrait se traduire d’abord par la réalisation d’une arène de lutte moderne qui, à la longue, pourrait abriter une compétition de lutte traditionnelle à caractère sous-régionale. Si le ministre Bantama Sow est à côté du président Alpha Condé, c’est loin d’être le fruit du hasard mais c’est la consécration de tout un combat, d’abnégation, de courage et de constance », a-t-il ajouté.

Pour le représentant du préfet, par ailleurs secrétaire général aux affaires administratives, organiser pour la deuxième édition la lutte traditionnelle à l’image des autres disciplines sportives et artistiques, mérite une attention particulière de la part des autorités à tous les niveaux et plus singulièrement du département que vous dirigez avec lucidité et dynamisme depuis votre nomination.

« Les performances des lutteurs de Koundara se confirment par le trophée de lutte traditionnelle qu’ils ont remporté lors des derniers jeux régionaux tenus à Boké du 25 novembre au 03 décembre 2016 », a souligné El hadj Bafodé Dramé.

Dans son discours-réponse, le ministre Bantama Sow a fait savoir que la lutte traditionnelle est une activité sportive et culturelle. « C’est une activité culturelle de nos arrières-parents, qui tend à être oubliée ou abandonnée même. C’est pourquoi, je remercie les organisateurs. Ma présence à Koundara pour assister à cet événement veut simplement dire que je soutiens et je soutiendrai désormais cette grande activité. Donc en Guinée rien ne peut nous empêcher avec un peu de moyens de faire de ce sport un événement national dans ce pays. Mon soutien ne fera pas défaut », a promis le ministre des sports.

Par ailleurs, le ministre Sow s’est aussi s’adressé à la jeunesse de Koundara en l’invitant à s’intéresser davantage à la lutte.

« L’appel que je dois lancer à la jeunesse de Koundara, c’est de les interpeller davantage à s’intéresser à cette discipline parce que, si les initiateurs de cet événement veulent revenir le niveau de cette discipline, c’est pour amener la jeunesse actuelle à s’y intéresser », dit-il.

Cette cérémonie a pris fin par la remise d’un satisfecit au ministre Bantama Sow pour sa contribution à cette deuxième édition.

 Yaya Dramé, depuis Koundara, envoyé spécial

628380576

 

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire