Djakha-Macky : ce village sénégalais qui a failli créer un conflit frontalier avec la Guinée (vidéo)

DiakhaGuémégué est un village qui se situait en territoire guinéen et qui était habité majoritairement par des Sénégalais. Cela, parce qu’un jour, les populations ont quitté Guémégué (un autre village situé en territoire sénégalais et qui existe toujours) pour aller créer Diakha-Guémédjé. Elles s’y sont installées, sans se rendre compte qu’elles ont traversé la frontière avec la Guinée Conakry.

Alors que du côté guinéen, il s’agissait bien d’une incursion, l’armée a débarqué sur les lieux et détruit les salles de classes construites par l’Etat du pays voisin. L’armée sénégalaise s’est, à son tour, déployée vers la frontière pour faire face à « l’affront ». On est au mois de mai 2016.  Heureusement, après vérification des autorités de Dakar, on s’est rendu compte qu’effectivement, ces populations n’étaient pas en territoire sénégalais, mais bien en territoire guinéen.

Après cet incident, les populations sont rentrées au Sénégal, où l’Etat a jugé nécessaire de trouver un site de recasement pour les populations. Sur ledit site et sur instruction du chef de l’Etat, toutes les infrastructures de base seront réalisées. Dans ce nouveau village qui se trouve dans la commune de Médina Baffé, département de Saraya, il y a 32 familles ; 397 personnes environ y seront recasées, à la suite d’un plan élaboré à cet effet. Des infrastructures aussi sont construites, dont un forage.

L’essentiel, pour l’Etat du Sénégal, est que ces populations regagnent leur pays d’origine. De retour au Sénégal, elles s’habituent jour après jour à leur nouvel environnement. En reconnaissance au chef de l’Etat, elles ont décidé de baptiser leur village Djakha-Macky. Désormais, elles n’attendent qu’une seule chose du président de la République, M. Macky Sall : qu’il vienne lui-même inaugurer ’’ son village’’. En incursion à Djakha-Macky, Dakaractu a trouvé des populations fières d’appartenir au Sénégal.

Source : DakarActu

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire