Cherté du marché à N’Zérékoré : le directeur du commerce accuse la libéralisme

A moins de deux mois du ramadan, le marché devient de plus en plus cher à N’Zérékoré.  Les acheteurs se plaignent de la montéE en flèche des prix des denrées de première nécessité. De leur côté, les vendeurs parlent de la rareté des clients, a constaté sur place Mediaguinee.

Interrogé sur le sujet, le directeur préfectoral du commerce de N’Zérékoré dit n’avoir pas le contrôle du prix sur le marché. Oua Dopavogui accuse la libéralisation anarchique du commerce dans le pays.

« Le problème de prix n’est pas résolu. N’est pas résolu dans ce sens qu’ils ont libéralisé tout. Ils ont dit que tout le monde est libre de faire le commerce mais ils n’ont pas dit à combien il faut vendre les articles. Sans quoi en réalité en matière de commerce, tu ne peux pas vendre un article sans que le prix ne soit fixé. Un commerçant qui doit aller par exemple acheter une marchandise, tu peux le trouver sans même regarder la marchandise tu peux savoir la nature et quantité de la marchandise à travers une facture. Mais malheureusement, la plupart de nos commerçants ne connaissent même pas ce que c’est qu’une facture » a déploré M. Dopavogui.

Cependant, selon le directeur préfectoral du commerce, les poids et mesure sont strictement contrôlés par sa direction.

« Par contre, si vous avez constaté, là où j’ai la maîtrise aujourd’hui, ce sont les poids et mesures. Pour les poids et mesures aujourd’hui, je peux dire Dieu merci parce que je venais d’arriver, les gens faisaient du n’importe comment. Mais aujourd’hui, je peux vous rassurer. J’ai un magasin, tous les jours que vous connaissez mes agents sont sur pieds pour contrôler les poids et mesures. Vous aller partir chez les bouchers par exemple, vous demandez trois kilos on vous donne les trois kilos. Lorsque vous repesez, vous aller trouver deux kilos et demi. Aujourd’hui, quand je prends des gens comme ça je saisis tous les instruments que tu as là-bas (balance ou poids» a expliqué le directeur préfectoral du commerce, des industries et des PME.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré

+224 628 64 84 33

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire