68 millions emportés à la radio Renaissance : comme dans un film…

Suite à l’attaque de la radio Reconnaissance Fm,  à Koloma, dans Ratoma, par des hommes armés dans la nuit du dimanche à lundi aux environs de 4 heures, la rédaction de Mediaguinee a rencontré mercredi le coordinateur chargé des ressources humaines et techniques, Benjamin Guilavogui. Il a  confié qu’au cours de cette attaque rocambolesque qu’une somme de 68 millions de francs guinéens et 4 ordinateurs ont été emportés par les malfrats, ajoutant que la radio a déjà porté plainte contre X à la CMIS de Bambéto.

Selon Benjamin Guilavogui,« c’est dans la nuit du dimanche à lundi vers 04 heures -05 heures que j’ai été joint au téléphone par la technicienne, comme quoi il y a eu une attaque à main armée à la radio. Aussitôt, je suis venu rapidement à la radio et j’ai vu la technicienne Elisabeth Théa qui était de garde ».

Arrivé sur les lieux, a poursuit M. Guilavogui, ‘’j’ai vu d’abord la porte qui était cassée, elle(technicienne) était dedans, je lui ai demandé ce qui s’est réellement passé ? Elle a dit que c’est vers les 04 heures du matin, qu’elle était couchée dans un studio, qu’elle a entendu un bruit à la grand-porte d’entrée, qu’elle est sortie du studio pour voir, si c’était peut-être quelqu’un qui est là ou ce qui se passait. Donc que quand elle est sortie, elle a regardé, les bandits avaient déjà fini de casser le cadenas. Trois personnes, toutes arrêtées, elles ont braqué l’arme sur elle et lui ont dit que tu ne dois pas crier, il faut rester calme. Donc elle est restée calme, on l’a conduit jusque devant un studio, on l’a mise au respect, on lui a dit :  assieds-toi et donne ton téléphone, elle a donné son téléphone ».

« Les deux autres personnes puisqu’ici à la radio nous avons deux appartements, à gauche c’est la radio et à droite c’est la direction, là ils se sont dirigés vers la direction. La première porte quand tu entres dans l’appartement de droite c’est la comptabilité, ils ont cassé la porte de la comptabilité. Dedans, il y avait deux ordinateurs et de l’argent parce qu’il y avait deux caisses qui étaient là, ils ont cassé, les cadenas des caisses, ils ont emporté tout le contenu. Quand ils sont sortis de la comptabilité, l’autre porte qui est proche c’est la porte de la coordinatrice générale, donc là aussi, ils sont entrés, ils ont cassé, ils ont pris un ordinateur, il y avait encore dans la salle de bain, une caisse, ils ont aussi cassé le cadenas de la caisse, il y avait de l’argent-là, ils ont aussi emporté. Quand ils sont sortis, la 3è porte, c’est le bureau de notre consultant, donc ils ont cassé aussi la porte du bureau, ils sont entrés puisque le consultant n’est pas là, la porte est fermée donc ce n’est pas tellement propre, ils ont vu qu’il y avait des tiroirs qui étaient là, ils ont ouvert tous les tiroirs mais là-bas, il n’y a pas de l’argent donc c’est seulement les papiers, ils ont mis tous les papiers à terre dans le bureau de notre consultant. Ils sont venus dans un studio d’enregistrement où ils ont mis au respect la technicienne, ils ont mis les ordinateurs, les haut-parleurs et autres à terre, il y avait un autre ordinateur portatif qui était là, ils ont récupéré. En somme, ils ont pris une somme de 68 millions plus 4 ordinateurs ».

Répondant à la question pourquoi avoir gardé cette somme de 68 millions à la radio, Guilavogui de confier : « depuis 2006, nous sommes dans cet appartement, on a tous l’habitude de garder des montants plus gros que ces 68 millions parce qu’on a des activités parallèles à chaque fois, il faut les préfinancer pour envoyer l’argent par-ci pour faire cela, donc c’est pourquoi l’argent-là était là ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire