9h20 mn : mobilisation (encore) terne à la Tannerie, Elie Kamano ‘’jusqu’au-boutiste’’

Ce mardi, la marche des forces sociales va débuter dans les minutes qui suivent. Membres de la société civile, citoyens et membres d’ONG se mobilisent à l’instant au carrefour de la Tannerie (Yimbaya) d’où doit partir la marche pour l’esplanade du stade du 28 septembre à Dixinn. Sur les pancartes, on peut lire :  » 8000 fg, c’est bon’’,  »10.000 fg c’est trop » et  »8000 fg ou rien ».

Parmi les marcheurs, on remarque la présence de l’artiste-politique, Élie Kamano. Comme à ses amours, il déclare que « les citoyens guinéens ont compris aujourd’hui,  que nul ne peut se lever et se battre à leur place. On se lève aujourd’hui, toutes les composantes sont représentées aujourd’hui pour exprimer leur ras le bol face à cette augmentation du prix du carburant. On n’est tout simplement pas d’accord. Vous savez aujourd’hui toute personne qui se lève et va à l’encontre du système, on te traite de loubard, on te traite de rebelle. Et nous ce n’est pas ce qui va nous ébranler. Nous ne reculerons pas jusqu’à ce que nous ayons satisfaction ».

6 pick-up de gendarmes et de policiers sont aussi présents sur les lieux pour sécuriser les marcheurs.

À 9 heures 10 minutes, pour le moment on pouvait estimer le nombre des marcheurs à plus de 500 personnes.

Yaya Dramé, depuis la Tannerie (Yimabaya) 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire