Connect with us

Societé

Abdoulaye Sow : ‘’nous avons dit au Premier ministre que des proches du gouvernement mentent sur le président à l’intérieur du pays’’

Published

on

Après son rendez-vous avec le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana dans le cadre des consultations, Abdoulaye Sow le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) s’est rendu au bureau national de sa structure pour faire part à la presse de son entrevue avec le chef du Gouvernement.

Parlant de l’agression du bureau de l’USTG à Mamou, Abdoulaye Sow qualifie de honteux pour son pays ce genre de comportement.

« Nous venons d’être agressés de façon éhontée à Mamou ; les autorités locales mal alimentées par les menteurs venant de Conakry pour dire nous avons reçu des instructions du gouvernement. Certains sont allés jusqu’à dire du chef de l’Etat alors que c’est faux. Ils sont allés mentir à ces autorités qui ont appelé la police, la gendarmerie et l’armée pour nous attaquer à la gare routière de Mamou (…) Nous avons été battus, emprisonnés et une farce a été créée aux folklores et un jugement a été rendu, c’est dommage. J’ai honte pour mon pays quand ce genre de problème se pose, l’Etat ne doit pas s’immiscer dans les affaires syndicales, c’est par le dialogue, la discussion, par l’entente que les problèmes syndicaux se résolvent. Mais aujourd’hui ce qu’on acquiert dans les urnes eux ils veulent l’acquérir par la force. Et vous comprendrez que le feu Président Ahmed Sékou Touré avec tous les canaux du monde, on peut libérer rapidement un peuple, mais la lutte la plus longue et la plus difficile c’est la lutte culturelle », a-t-il rappelé.

Poursuivant il affirme que l’USTG étant dans l’esprit des travailleurs de Guinée, les adversaires ne pourront rien contre eux

« Nous sommes dans l’esprit des travailleurs de Guinée, l’USTG est dans l’esprit des travailleurs de Guinée, ils (adversaires ndlr) ne peuvent rien, ils n’ont aucune fédération, ils ne peuvent rien, nous sommes dans l’esprit des travailleurs de Guinée et ils savent que nous sommes les seuls capables de résoudre leurs problèmes. Nous avons évoqué ces sujets qui nous préoccupent aujourd’hui ou nous sommes bâillonnés par des mensonges à travers certains proches du gouvernement. Comme ils savent que le Président ne peut pas aller vérifier dans une préfecture et quand eux ils viennent dans ces préfectures ils disent le Président a instruit de faire ceci de faire cela alors que c’est faux et archi faux (…) C’est ce que nous avons expliqué à Monsieur le Premier ministre chef du gouvernement. Le problème de Mamou est encore pendant, avant-hier [mercredi] la mairie de Mamou s’est réunie en assemblée générale extraordinaire, elle a examiné le dossier, les tenants et les aboutissants et est parvenue à une conclusion selon laquelle nous (mairie de Mamou ndlr) avons un contrat en bonne et due forme et en cours de validité avec l’USTG, il faut leur retourner le siège. Sur 25 membres, 24 ont voté, 99,99%, qu’il faut qu’on nous retourne le siège. Mais il y en a qui s’abstiennent encore parce que ce pays on a appris à ne pas respecter la loi. Le contrat existe, mais nous allons nous battre bien qu’on ne perd rien je vous ai dit que nous sommes dans l’esprit de tous les transporteurs de Mamou. Même s’ils prennent la gare routière illégalement, nous sommes les plus populaires à Mamou », martèle-t-il.

Maciré Camara 

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook