Aboubacar Soumah à ses collègues du SLECG : ‘’qu’ils nous rejoignent !’’

Aboubacar Soumah du SLECG et leader de la grève des enseignants qui a été suspendue tard la nuit dernière vient de tendre une main franche à ses anciens collaborateurs dont Souleymane Sy Savané, Amara Balato Keïta. C’était ce mercredi 14 mars, sur les ondes de la Radio Espace Fm dans son émission « Les Grandes Gueules ‘’GG’’.

Selon lui, Souleymane Sy Savané et Cie peuvent rejoindre le nouveau bureau national du SLECG qu’il dirige désormais. ‘’Je demande aujourd’hui à Souleymane Sy Savané, Amara Balato et autres de prendre conscience de la légitimité et de la légalité du bureau national du SLECG qui vient d’être élu. Donc de rallier vite le mouvement car, ils sont les bienvenus au sein de notre organisation et nous allons continuer ensemble. Mais qu’ils comprennent que se lever et aller dire Soumah est ceci ou cela, ce cap est révolu et qu’ils reviennent maintenant avec nous. Ce sont des camarades syndicalistes, qu’ils nous rejoignent, nous pouvons travailler ensemble…’’

Par Youssouf Keita

Commentaires

commentaires


TAG


4 thoughts on “Aboubacar Soumah à ses collègues du SLECG : ‘’qu’ils nous rejoignent !’’

  1. Patriote

    Là c’est claire M. Soumah.

    Comme pour dire que la légitimité ne s’octroie pas sur papier mais doit être en phase avec les actes et surtout la capacité à être écouté par ceux qui confèrent cette légitimité.

    Au commencement, vous étiez taxés de branche dissidente du Slecg, aujourd’hui on parle d’accord entre le Slecg et le Gouvernement. Il n’y a donc plus de doute sur qui commande quoi au niveau de cette structure syndicale.

    Chapeau

  2. kaloga

    Oui CAMARADE, ça montre à la population sue la lutte que tu menais n’était par pour te faire plaire aux gouvernants. Raison pour laquelle ils avaient voulu donner une connotation politique pour te faire perdre le repair .. Mais ils ont ignoré que dans toute chose il faut avoir une base solide à laquelle la confiance et le respect sont mutuels.
    Alors, tu l’as dit il faut les accepter quand désirent revenir et les pardonner mais jamais avoir confiance. Puisque pour moi route personne qui trahi une fois peut le faire une seconde fois..
    CAMARADE SALUT , DIEU SOIT LOUÉ.

    1. kaloga

      Mais non je n’ai aucune déception pour la suspension de cette grève. C’est mon choix aussi à partir du moment où un accord à été trouvé pour solutionner la demandes des syndicalistes, DIEU merci le chao à été évité. Et tout le monde peut varier à ses préoccupations.

Laisser un commentaire