Aboubacar Soumah jusqu’à l’abime ? ‘’Acceptons le gel de nos salaires. D’autres l’ont fait dans d’autres pays’’ (vidéo)

Les femmes enseignantes membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) étaient en réunion ce jeudi au siège à Donka. La rencontre a été présidée par le secrétaire général de la structure Aboubacar Soumah qui en a profité pour inviter ses camarades à continuer à observer la grève. Car, selon lui, bientôt leur revendication de 8 millions de francs guinéens comme salaire de base pour chaque enseignant sera prise en compte et que les salaires gelés seront remboursés.

« Notre combat arrive bientôt à terme. Contrairement à ce que racontent nos détracteurs que les cours ont repris après le gel de nos salaires, il faut que vous sachiez que nous sommes à quelques microns de notre victoire », dit-il avec sourire aux lèvres.

Poursuivant, le premier responsable du SLECG a parlé de la lettre du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana appelant à la reprise des négociations adressée aux syndicalistes. Il affirme que sa structure n’est pas d’accord avec le contenu du courrier.

« Le chef du gouvernement a répondu au secrétaire général de l’USTG. Mais les préalables à l’ouverture des négociations nous les avons réfutés, parce qu’ils sont inacceptables. Il (le Premier ministre, ndlr) demande notamment la suspension de la grève pour négocier et nous ne sommes pas d’accord pour cela », s’insurge Aboubacar Soumah. Et d’ajouter : « Nous sommes engagés plus que jamais à sortir de la souffrance. Acceptons donc le gel de nos salaires. D’autres l’ont fait dans d’autres pays. »

Depuis le 3 octobre dernier, le secteur éducatif guinéen est en partie paralysé. Les enseignants réclament un salaire de base de 8 millions de francs guinéens. Une réclamation que refuse le gouvernement guinéen qui parle de revendication fantaisiste.

Mohamed Cissé

Print Friendly, PDF & Email



0 thoughts on “Aboubacar Soumah jusqu’à l’abime ? ‘’Acceptons le gel de nos salaires. D’autres l’ont fait dans d’autres pays’’ (vidéo)

  1. CONDÉ ABOU

    J’ai l’intime conviction que les deux plus grandes forces du mal dans ce pays se trouvent dans la classe politique et dans les Syndicats.

    Le drame, c’est qu’il existe une certaine hypocrisie lamentable dans le pays et qui leur donne du fuel pour ruiner le pays par les grèves intempestives économiquement injustifiables et les soit disant manifestations autorisées par la Constitution.

    Quel pays Africain, quel Gouvernement Africain souffre en ce moment avec autant d’aberration, des méfaits de sa classe politique et de ses Syndicats comme la Guinée ?

    Ce qui se passe en Guinée, n’existe même pas dans des pays aussi difficiles comme le Soudan du Sud, le Burundi, la Sierra Leone, ou la Guinée Bissao parce que l’autorité de l’Etat n’y est pas autant bafouée à longueur de journée par le cynisme de quelques groupes d’anarchistes.

    Sans des soutiens puissants de l’ombre, ce Monsieur du SLECG, n’aurait jamais pu continuer de narguer le Gouvernement et de prendre en otage des millions d’enfants et d’élèves privés injustement de leur formation.

    À la suite de l’initiative du Secrétaire Général des Affaires Religieuses, El Hadj Aly Bangoura, il faudrait souhaiter vivement que le Premier Ministre Dr. Ibrahim Kassory et son Gouvernement s’investissent très fortement maintenant dans l’organisation de grandes prières collectives nationales afin d’implorer l’aide de Dieu et sauver le pays des souffrances aussi injustifiées et désastreuses.

    Monsieur le Premier Ministre, tenez bon, votre position est parfaitement logique, et c’est elle qu’il faut pour sauver ce pays. Avec l’aide de Dieu le Très Haut, votre mission gouvernementale pourrait très bien sortir du marasme politique et syndical actuel que les forces obscures vous imposent de façon si lamentable.

    Dieu pourrait très bien vous aider certainement, en acceptant de continuer dans les ferventes prières pour la réussite du pays, et le bonheur des populations Guinéennes. Ne posez aucun acte dans votre vie quotidienne et qui fâche Dieu contre vous.

    Tenez bon Monsieur le Premier Ministre, en vous investissant énormément dans la demande à Dieu et en l’implorant pour le bien de l’ensemble de la Nation.

    Inspirez-vous de ce que font régulièrement le Président Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie et le President Macky Sall, avant de prendre les grandes décisions gouvernementales, peut être que Dieu vous entendra, et que le pays changera en bien. Votre force toute seule, ne peut pas tout résoudre.

    Je crois, que nous sommes dans la lutte du bien contre le mal, l’essentiel est de défendre la justice, la vertu et les causes essentielles qui sont chères à Dieu. Ne vous éloignez jamais de Dieu, Monsieur le Premier Ministre. Amen.

    Repondre
  2. CONDÉ ABOU

    J’ai l’intime conviction que les deux plus grandes forces du mal dans ce pays se trouvent dans la classe politique et dans les Syndicats.

    Le drame, c’est qu’il existe une certaine hypocrisie lamentable dans le pays et qui leur donne du fuel pour ruiner le pays par les grèves intempestives économiquement injustifiables et les soit disant manifestations autorisées par la Constitution.

    Quel pays Africain, quel Gouvernement Africain souffre en ce moment avec autant d’aberration, des méfaits de sa classe politique et de ses Syndicats comme la Guinée ?

    Ce qui se passe en Guinée, n’existe même pas dans des pays aussi difficiles comme le Soudan du Sud, le Burundi, la Sierra Leone, ou la Guinée Bissao parce que l’autorité de l’Etat n’y est pas autant bafouée à longueur de journée par le cynisme de quelques groupes d’anarchistes.

    Sans des soutiens puissants de l’ombre, ce Monsieur du SLECG, n’aurait jamais pu continuer de narguer le Gouvernement et de prendre en otage des millions d’enfants et d’élèves privés injustement de leur formation.

    À la suite de l’initiative du Secrétaire Général des Affaires Religieuses, El Hadj Aly Bangoura, il faudrait souhaiter vivement que le Premier Ministre Dr. Ibrahim Kassory et son Gouvernement s’investissent très fortement maintenant dans l’organisation de grandes prières collectives nationales afin d’implorer l’aide de Dieu et sauver le pays des souffrances aussi injustifiées et désastreuses.

    Monsieur le Premier Ministre, tenez bon, votre position est parfaitement logique, et c’est elle qu’il faut pour sauver ce pays. Avec l’aide de Dieu le Très Haut, votre mission gouvernementale pourrait très bien sortir du marasme politique et syndical actuel que les forces obscures vous imposent de façon si lamentable.

    Dieu pourrait très bien vous aider certainement, en acceptant de continuer dans les ferventes prières pour la réussite du pays, et le bonheur des populations Guinéennes. Ne posez aucun acte dans votre vie quotidienne et qui fâche Dieu contre vous.

    Tenez bon Monsieur le Premier Ministre, en vous investissant énormément dans la demande à Dieu et en l’implorant pour le bien de l’ensemble de la Nation.

    Inspirez-vous de ce que font régulièrement le Président Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie et le President Macky Sall, avant de prendre les grandes décisions gouvernementales, peut être que Dieu vous entendra, et que le pays changera en bien. Votre force toute seule, ne peut pas tout résoudre.

    Je crois, que nous sommes dans la lutte du bien contre le mal, l’essentiel est de défendre la justice, la vertu et les causes essentielles qui sont chères à Dieu. Ne vous éloignez jamais de Dieu, Monsieur le Premier Ministre. Amen.

    Repondre
  3. Denise

    Mon frère ABOU je pense aussi que ce Soumah veut tout sauf le bien de nos enfants et de ses camarades. Il leur ment en leur faisant des promesses impossibles et comme eux aussi ils sont ignares alors ils le croient avant de réfléchir une minute que leur demande n’est pas cohérente et inappropriée. Mais ils oublient surtout une chose: nous soutenons la fermeté de l’Etat et il faut que Kassory impose le droit d’Etat à ce sieur.
    Soumah a des soutiens sous la table et les autres pas et c’est pourquoi il continue à dire des conneries. D’ailleurs sa vidéo de l’autre jour nous a permis de voir qu’il s’exprime comme un jeune du collège et non un enseignant et aucun langage raffiné, français moyen. Pathétique que ça soit un tel qui réclame 800€/mois. Il oublie qu’il vient de se faire une mauvaise renommée en éclatant sa stupidité.
    Mais bon, la renommée est temporaire …. la stupidité est éternelle

    Repondre
  4. Denise

    Mon frère ABOU je pense aussi que ce Soumah veut tout sauf le bien de nos enfants et de ses camarades. Il leur ment en leur faisant des promesses impossibles et comme eux aussi ils sont ignares alors ils le croient avant de réfléchir une minute que leur demande n’est pas cohérente et inappropriée. Mais ils oublient surtout une chose: nous soutenons la fermeté de l’Etat et il faut que Kassory impose le droit d’Etat à ce sieur.
    Soumah a des soutiens sous la table et les autres pas et c’est pourquoi il continue à dire des conneries. D’ailleurs sa vidéo de l’autre jour nous a permis de voir qu’il s’exprime comme un jeune du collège et non un enseignant et aucun langage raffiné, français moyen. Pathétique que ça soit un tel qui réclame 800€/mois. Il oublie qu’il vient de se faire une mauvaise renommée en éclatant sa stupidité.
    Mais bon, la renommée est temporaire …. la stupidité est éternelle

    Repondre

Laisser un commentaire