Aboubacar Sylla terrasse le syndicat du port de Conakry : ‘’c’est une minorité sans niveau intellectuel requis qui s’agite’’

Le ministre d’Etat aux Transports Aboubacar Sylla est bien décidé à poursuivre la mise en concession du port conventionnel de Conakry.

Pour Aboubacar Sylla qui s’exprimait devant ses militants ai siège de son parti (UFC) à Conakry, les opposés au contrat de concession du port à la société turque Albayrak, sont une minorité.

Des personnes qui n’ont pas le niveau intellectuel requis pour comprendre les dispositions juridiques qui sont contenues dans cette convention qui parlent d’emplois, de bradage du port…

“Ceux qui se mobilisent pour dénoncer cette convention ne font même pas une cinquantaine de personnes sur quatre mille et quelques travailleurs. Moins d’un pour cent qui s’oppose à cette convention de concession sans même savoir de quoi ils parlent, des personnes qui n’ont pas le niveau intellectuel requis pour comprendre les dispositions juridiques qui sont contenues dans cette convention qui parlent d’emplois, de bradage du port, on se rend compte tout de suite que ce sont des personnes qui sont manipulées par des gens plus malins, qui sont tapis dans l’ombre et qui s’opposent à ce que la gestion du port soit une gestion modernisée et qu’elle soit à l’abri des détournements et de la mauvaise gestion”, a lancé le ministre des transports tout en minimisant l’impact de la grève des syndicalistes sur les activités du port.

“Depuis qu’on a signé cette convention le 10 août dernier, les activités du port fonctionnent normalement malgré tout le bruit que vous entendez dans les médias. C’est une minorité qui veut que le statuquo demeure parce qu’elle vit de ces malversations et des contrats erronés à l’intérieur du port. Donc, c’est elle qui finance pour faire tout ce tintamarre, tout ce bruit qui n’est qu’un combat d’arrière-garde. Cette convention est signée, sa mise en demeure a commencé et elle va aller jusqu’au bout ”, ajoute-t-il et de continuer : “Cette minorité qui s’agite devant les caméras et les micros ne peut en aucun cas perturber les activités du port.  C’est du tintamarre, une petite tempête dans un petit verre d’eau. Toutes ces agitations ne représentent rien, Le port travaille et les quatre mille et quelques travailleurs du port sont là au quotidien” a dit le porte-parole du gouvernement ».

Thierno Sadou Diallo

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




5 thoughts on “Aboubacar Sylla terrasse le syndicat du port de Conakry : ‘’c’est une minorité sans niveau intellectuel requis qui s’agite’’

  1. Momo

    Aboubacar Sylla terrasse le syndicat du port de Conakry : ‘’c’est une minorité sans niveau intellectuel requis qui s’agite’’

    Lol, c’est l’hopital qui se fout de la charité!
    Ancien porte parole de l’opposition dite Républicaine (Lol), ce dernier affirmait haut et fort qu’il ne sera jamais débauché par la mouvance. Quand est-il aujourd’hui? Il est ministre d’état en charge des transport, et porte parole de ce gouvernement (mouvance), aujourd’hui.
    Aucune conviction, pas de colonne vertebrale. Rampes! (Parait-il que tu es allé à la Mecque? il faut y retourner hein?).

    Fodé Bangoura du PUP affirme  » » On a confié une direction importante à des gens peut-être, mais est-ce que ces gens avaient la compétence, la formation nécessaire ? Est-ce qu’ils avaient le pouvoir nécessaire pour le faire ? Je me pose des questions. »

    Au lieu de qualifier les syndicalistes qui ne defendent que leur outils de travail, qualifies plutot ton employeur Alpha Condé, responsable de toute cette chienlit.

    Bonne jour à tous.

    1. MANZO

      « Lol, c’est l’hopital qui se fout de la charité »
      Franchement quelle est la corrélation entre une soi-disant conviction politique et le niveau intellectuel du syndicat à plus forte raison du ministre?
      Toujours incapable pour faire la moindre analyse logique dépourvue de toute iniquité partisane,n’est-ce pas?
      En outre, la 3ème personne au présent de l’impératif ne prend jamais de s pour un verbe du 1er groupe. Compris?
      Donc, ça s’écrit: Rampe! et non Rampes!
      Avec ça , il ose se dire « enseignant » avec de telle tare congénitale syntaxique dans son monde virtuel de mythos compulsifs,bien sûr.

  2. M

    Monsieur l’administrateur du site mediaguinee, il faut nous aider auprès de ce Ministre qui accuse à tort ou à raison les syndicalistes à publier ce mafieux contrat qui laisse un doute dans la tête des guinéens.

Laisser un commentaire