Accidents de la circulation: ces chiffres de la police qui donnent froid dans le dos

Au cours d’un point de presse tenu vendredi à la direction de la police régionale de Conakry, le commissaire Boubacar Kassé, porte-parole de la police nationale, a livré les statistiques des accidents de la circulation à travers tout le pays au cours de l’année écoulée. Au niveau des automobilistes, il est question de 3731 cas en 2017 avec une diminution de 351cas comparativement à l’année 2016 où le bilan faisait état de 4082 cas.

Au niveau des moto-taxis, le commissaire Boubacar Kassé indique que les accidents sont de plus en plus récurrents.  »Si en 2016, nous avons eu 1218 cas d’accident de moto, en 2017 nous avons enregistré 3130 cas d’accident soit une augmentation de 1320 cas, tous occasionnés par les motos ».

Dans la région de Conakry, le porte-parole de la police révèle que 7 accidents ont été enregistrés pendant la période des fêtes de fin d’année entraînant la mort de 2 conducteurs dans la journée du 31 décembre 2017.  »C’est dire qu’à tous les niveaux, que ce soit au niveau des services de sécurité, de tous les responsables en charge de la gestion de la voie publique, tous les acteurs doivent se pencher sur le cas exprès de ce qui est du comportement des propriétaires des moto-taxis tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays », estime le commissaire Boubacar Kassé. Le porte-parole de la police nationale ajoute qu’au niveau de l’oprogem, 238 cas de viols ont été enregistrés et déférés avec 161 victimes de moins de 18 ans et 77 de plus de 18 ans.

Maciré Camara

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire