Connect with us

Societé

Affaire 2 ha de Baaba Maal à Doghol : l’artiste restitue les terres au quartier après 24 ans

Published

on

L’affaire des 2 hectares de Baaba Maal à Labé a été refermée. Le célèbre chanteur et guitariste sénégalais de 66 ans a décidé de restituer cette terre à Doghol, situé à 3 km de la ville de Labé qui lui a été offerte en 1995 par l’ancien conseil de quartier. Sur les lieux, l’interprète de Wakanda avait promis d’y construire un studio de musique et une boîte de nuit, également un terrain de football et bitumer la route principale de la zone. 24 ans après avoir reçu le titre foncier de ce grand espace sans le mettre en valeur, le « Prince du Foutah », comme l’appellent affectueusement ses fans, le restitue finalement. En tout cas si l’on en croit au premier responsable du quartier.

« Comme rien n’a été fait, j’ai demandé le soutien des autorités communales afin qu’on récupère ledit domaine. Grâce au concours de vous les journalistes qui avaient relayé l’information (sur Mediaguinee Labé : Doghol réclame un domaine de 2 ha au chanteur sénégalais Baaba Mal qui n’y a rien fait depuis 24 ans), notre demande a porté fruit, l’entourage de Baaba Maal a réagi. L’un des jeunes-frères est rentré en contact avec un ressortissant sénégalais qui est à Labé. Après moult discutions, Baaba Maal a instruit son jeune frère de nous rapporté qu’il restitue le domaine au profit du quartier si c’est pour des intérêts publics », révèle Elhadj Thierno Mamadou Saliou Diallo.

Déjà, le conseil de quartier envisage de mettre en valeur le domaine en y construisant une structure sanitaire et un établissement scolaire.

« Nous allons construire selon nos besoins, nous avons besoin d’un centre de santé, d’un collège, d’un marché. Dans les jours à venir, nous allons avoir le titre foncier du domaine avec l’appuis des autorités communales de Labé », conclut-il.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook