Affaire 21 millions d’euros : la version du gouverneur de la BCRG…

Avec une mission du Fonds monétaire international (FMI), Louncény Nabé, gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) s’est exprimé lundi pour la première fois publiquement sur le transfert des 21 millions d’euros…

« Il y a eu des problèmes à deux niveaux qui sont relatifs à la déontologie service. Il y a eu une divulgation des informations brutes qui ont été communiquées en dehors de la BCRG. Cela est contraire au code d’éthique et de déontologie que nous avons mis en œuvre à la BCRG. Si vous me demandez de donner le solde du compte d’une personne privée dans une banque, même si je connais, je ne le donnerais pas. Des informations bancaires sont du domaine du secret professionnel.

Deuxièmement, c’est vrai que la presse a besoin de scoop. Mais, je pense qu’elle en a fait le traitement sans recoupement. Alors, les efforts que la Guinée a fourni ces dernières années pour être au niveau de ce qu’on peut considérer comme les standards internationaux, ces efforts doivent être préservés. Il ne faut pas que le traitement qui a été fait de cette fausse information ternisse notre image. A la BCRG, nous sommes décidés pour que les résultats atteints soient sauvegardés… Aujourd’hui, nous sommes à un niveau de surveillance normal comme tous les pays normaux. »

Propos recueillis par Youssouf Keita

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire