Siguiri : moi, préfet, la SAG a fait que j’ai menti !!!

Le dimanche 22 octobre dernier, le préfet de Siguiri, Elhadj Ibrahima Kalil Keïta, a convoqué une réunion d’urgence dans le cadre de la réhabilitation de la route Aéroport-Plateau, l’un des nouveaux quartiers de la commune urbaine. Après plusieurs visites sur le site, des autorités communales et préfectorales, des services des Travaux publics et du personnel du Domaine, il a été dit dans un premier temps que cette voie était bel et bien réalisable. C’est suite à cet engagement dénué de toute ambiguïté que le préfet de Siguiri a confirmé devant les citoyens de Plateau l’exécution de la route. Depuis plus de neuf mois, les populations de cette localité ont exprimé leurs besoins en matière d’infrastructures routières. La SAG, engagée dans cette affaire, a réitéré sa disponibilité à soulager la population. De retard en retard, le chef de secteur d’Aéroport-Plateau, Duffon Magassouba, a fait part du mécontentement de la jeunesse contre les autorités à tous les niveaux, à cause du retard accusé dans le travail. « Moi, en tant que chef de secteur, vraiment, dans notre zone, on n’a ni école, ni hôpital, ni eau, à plus forte raison le courant. Vraiment aidez-nous », a-t-il plaidé.

Le préfet, qui a présidé cette réunion d’urgence, a donné l’opportunité à tous les participants de s’exprimer sur le sujet. Après les différentes interventions, le préfet a précisé sa position.

« La SAG m’a menti. Ces soi-disant intellectuels m’ont poussé à mentir. Mais le chef c’est ça aussi. Faites tout pour régler cette situation. On a fait de multiples visites sur ce terrain mais la SAG ne m’a jamais dit que cette voie ne peut pas être pratiquée. Les ingénieurs de la SAG m’ont trahi jusqu’à ce que j’ai menti », a-t-il martelé.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire