Ahmed Kourouma au siège de l’UFDG: l’UPG désapprouve la démarche

La récente déclaration du secrétaire général de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) Ahmed Kourouma au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) continue d’être interprétée  différemment dans la cité. A t-il été mandaté par son parti pour tenir ses propos ? Ses propos tenus devant El hadj Cellou Dalein Diallo et ses militants engagent-ils le parti de feu Jean Marie Doré ?  Dans le but d’éclairer la lanterne des uns et des autres, nous avons rencontré le secrétaire à l’organisation dudit parti, Doro Traoré. Pour lui, les déclarations de sa formation politique ont toujours été l’objet de concertation avant qu’elles ne soient rendues publiques.

‘’ Je ne veux pas condamner l’acte de notre secrétaire administratif, Ahmed Kourouma parce que le parti UPG est un parti du centre. Nous ne sommes pas opposés à l’UFDG, ni à la mouvance. C’est-à-dire que le centre est axé sur l’intérêt national. Si en cours de route, nos opinions coupent avec celles de l’opposition, nous marcherons ensemble pour construire la Guinée. Le défunt leader de l’UPG, Jean Marie Doré aimait tellement la liberté d’expression, qu’on ne peut l’interdire à autrui. On ne peut pas donc interdire à Monsieur Ahmed Kourouma de tenir ses propres propos. Mais ce qui est sûr, c’est que sa récente déclaration au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) n’a jamais été discutée à la direction de notre parti. Donc, la déclaration qu’il a tenue au siège de l’UFDG n’engage nullement l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG), parce que tout simplement ça n’a pas été préalablement discuté au plus haut niveau du parti. N’oubliez pas que l’UPG est un parti bien organisé et structuré. C’est donc après avoir discuté sur un sujet que nous lui confions des missions pour la déclaration ‘’.

Poursuivant son intervention, il a mentionné que tous les militants et sympathisants de leur formation politique sont libres de collaborer individuellement avec qui ils veulent. ‘’ Je précise qu’il n’est jamais interdit à un militant ou à un responsable de notre parti de collaborer individuellement avec un membre d’un parti de l’opposition ou de la mouvance. Et jusqu’à preuve du contraire, l’UPG est un parti centriste. Rien ne peut nous dérouter ce chemin tant que nous ne prenions pas une autre décision au cours d’un congrès. Nous attendons donc le congrès pour voir si nous pouvons aller dans la mouvance, dans l’opposition ou si nous restons toujours au centre. J’insiste pour dire une nouvelle fois de plus que les récentes déclarations de notre secrétaire administratif et porte-parole, M. Ahmed Kourouma n’engagent pas le parti UPG ‘’, conclut-il.

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire