Connect with us

Societé

Aly Jamal Bangoura, SG des affaires religieuses : ‘’il y a eu neuf morts cette année au compte du Hajj’’

Published

on

Contrairement aux années précédentes, le Hajj de cette année a connu une nette amélioration. Et ce, grâce à l’organisation des journées de concertation sur le Hajj au palais du peuple sous l’égide du président de la République.

Selon Aly Jamal Bangoura, secrétaire général des affaires religieuses, cette réussite, on la doit aussi au préfinancement à hauteur de 50% du président de la République.

« En ce qui concerne les résultats de cette organisation, je laisse l’opportunité à nos braves pèlerins qui ont participé au pèlerinage 2019 pour vous dire leurs sentiments. Pour nous, l’organisation des journées de concertation au palais du peuple qui était présidée par le président de la République était le point de départ pour toutes les organisations du pèlerinage 2019. A partir de cet échange et cet examen de tous les paramètres de l’organisation du pèlerinage, on a profité pour consacrer du temps à la bonne exécution des recommandations de ces journées de concertation en commençant par faire des voyages d’échange entre mon département, le secrétariat général des affaires religieuses de la République de Guinée et le Ministère saoudien en charge du Hajj  et de la Oumra, ça pour recueillir les nouvelles mesures qui ont été prises pour le bon fonctionnement et la bonne organisation du pèlerinage. On a fait ces échanges avec les autorités saoudiennes. C’est le lieu de dire que l’organisation du pèlerinage, pas dans notre pays seulement mais au niveau de l’Arabie Saoudite a beaucoup changé. Avant, c’était le post-payé mais maintenant toutes les opérations sont liées au préfinancement, c’est ce qui a été le secret de la réussite de notre organisation pour cette année. C’est le fait que le Chef de l’Etat le professeur Alpha Condé a décidé d’accompagner mon département pour la qualification de l’organisation du pèlerinage en tenant compte du préfinancement à hauteur de 50% des charges de l’opération, ce qui a été à la base de notre réussite. A part ça, le souhait du président d’alléger les souffrances de nos pèlerins qui étaient marquées par le regroupement des gens au Centre Islamique, là aussi on a essayé de décentraliser les opérations. Comme le temps était court, on avait consacré les cinq communes de Conakry pour cette décentralisation. Décentralisation pour les opérations de vaccination, décentralisation pour la sensibilisation, l’éducation et l’information de nos pèlerins sur la route du pèlerinage et décentralisation sur les recrutement et l’enregistrement de nos pèlerins, tous ces éléments-là ont contribué à la bonne réussite et à la qualification des opérations du pèlerinage », a-t-il estimé.

Aly Jamal a par la suite déploré neuf décès pour le compte du Hajj de cette année.

« N’oublions pas la coopération qui était entre mon département et le Ministère de la santé en commençant par les examens et la délivrance des certificats médicaux pour nos candidats pèlerins, ça aussi avec quelques mesures qui étaient prises en charge et là ça a beaucoup contribué à la diminution du nombre de pèlerins malades dans le processus de pèlerinage. C’est pour cela, cette fois-ci on a enregistré seulement un cas de décès au niveau du secrétariat général des affaires religieuses et huit au niveau des agences privées. Au total il y a eu neuf cas de décès cette année au compte du Hajj 2019. Le premier cas était dès après le pèlerinage le 13 et le dernier cas c’était le 28 août dernier », a regretté Aly Jamal Bangoura.

Parlant des éditions à venir, le secrétaire général des affaires religieuses a promis que les acquis seront consolidés afin de qualifier davantage l’organisation du pèlerinage en Guinée.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités