Assemblée générale du SLECG, samedi à Donka : va-t-on suspendre le mot d’ordre de grève ?

Sur son compte Facebook, le bureau exécutif du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, à sa tête Aboubacar Soumah, a annoncé la tenue demain samedi d’une assemblée générale au siège à Donka.  La structure annonce que les parents d’élèves, élèves et enseignants, tout le monde sera en joie. Mais de quoi s’agit-il ? Approché, aucun leader syndical n’a voulu s’aventurer sur ce qui doit être décidé demain à Donka après 10 jours de grève.

Selon une source généralement bien informée, il pourrait être mis sur la table la suspension de la grève en vue de permettre aux enfants de débuter les cours et aux grévistes de souffler. Une façon selon notre source de mieux s’armer pour faire face à l’Etat pour le salaire de base de 8 millions de francs guinéens.

Déjà, les propositions du Premier Ibrahima Kassory Fofana, partisan de la fermeté, pour la construction de logements sociaux et autres avantages aux enseignants semblent tomber dans de bonnes oreilles. Déjà, des enseignants ne cachent pas leur rêve de voir cette autre promesse se réaliser. Mais pour qui connaît le gouvernement Alpha Condé et sa ribambelle de promesses jamais tenues, la mayonnaise risque de ne pas tenir, lâche sous anonymat un enseignant, apparemment dépité.

L’Etat qui se montre encore intraitable pour le paiement des 8 millions de francs guinéens aux enseignants a déjà injecté dans l’éducation des centaines de contractuels qui ont été rejoints par d’autres enseignants titulaires dans certaines écoles du pays où des cours sont donnés aux élèves.

Aux dernières nouvelles, enseignants et membres du gouvernement ont à nouveau décidé de se retrouver ce vendredi autour de la table pour aplanir leurs divergences. Parviendront-ils à s’entendre ?

Issa

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire