Connect with us

Politique

Bah Oury déconseille à Alpha Condé un 3è mandat : ‘’je souhaite qu’il puisse rester dans l’histoire de la Guinée’’

Sur son compte Facebook, le vice-président –écarté- de l’UFDG a exhorté le président Alpha Condé à ne pas se présenter à un 3è mandant. Il dit souhaiter qu’il « puisse rester dans l’histoire de la Guinée comme celui qui a contribué à organiser le pays pour qu’il y ait de véritables alternances démocratique » …

« Le président Alpha Condé ne s’est pas, à mon niveau, prononcé de manière explicite sur cette question de 3e mandat. Donc, qu’on lui donne le bénéfice du doute. Mais personnellement, pour la stabilité du pays, pour son unité, pour que la Guinée puisse évoluer positivement à l’avenir, il ne faudrait pas que nous nous engagions encore à répéter les fautes qui ont été commises au début de ce siècle. Ça fait 20 ans que nous errons, il ne faudrait pas que nous revenions en arrière.

Je souhaite que le Pr Alpha Condé puisse rester dans l’histoire de la Guinée comme celui qui a contribué à organiser le pays pour qu’il y ait de véritables alternances démocratiques dans la stabilité, la paix et dans une orientation qui permet d’assurer la continuité de l’Etat, sans crainte et dans la sécurité pour tous. C’est mon souhait. Je ne suis pas favorable à tout ce qui peut créer des doutes sur la lisibilité du respect de l’ordre constitutionnel tel qu’il est défini à l’heure actuelle.
La Guinée a besoin de la stabilité, de la paix. J’ajoute que toute décision politique qui amène à déstabiliser le pays en créant des conflits et des crises internes devraient être mise de côté. »

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    19 avril 2019 at 7 h 08 min

    De mon point de vue, Cher Monsieur Bah Oury, je trouve que c’est une excellente analyse et une belle argumentation avec tout le respect pour le bilan historique du Président de la République, le Professeur Alpha Condé.

    Quatre observations :

    (1)Pourquoi les grands éléphants du RPG ne se prononcent pas ouvertement sur ce projet politique d’un 3ème mandat ?

    Je suis très étonné par leur silence. Même dans les grands fiefs électoraux traditionnels du RPG, l’on est très loin de la ferveur habituelle et du soutien politique ouvert des années 1993, 2010 et 2015.

    (2)À supposer que le Président Alpha Condé ait 10 années de plus à la tête de la magistrature suprême du pays. Une telle rallonge règlerait quel problème spécial pour lui ?

    Quel honneur va-t-il avoir plus que tout ce que Dieu lui a donné à la tête de la Guinée, et de l’Union Africaine et après sa représentation historique formidable du pays aux quatre coins du monde ?

    Objectivement parlant, je crois que Dieu lui a déjà tout donné en bien après plus de 40 années de lutte politique.

    À la limite, un 3ème mandat est-il indispensable pour lui faire plus d’honneur et plus de bien à la tête du pays, surtout si ce projet de mandat n’a pas le soutien clair de la majorité de la population ?

    Si le projet n’a pas un soutien clair et acceptable par tous, il faudrait y renoncer courageusement. Ce ne sera pas du tout la fin du monde.

    (3)Pourquoi ne pas réfléchir à la préparation d’un dauphin constitutionnel et qui ira aux élections présidentielles de 2020 comme tous les autres candidats ?

    Le Professeur Alpha Condé sortirait-il plus honoré par l’histoire démocratique de ce pays en 2020 en quittant volontairement le pouvoir, ou en refusant de le faire après un forcing pour garder le fauteuil au-delà de 2020 ?

    Je crois qu’il est fort possible qu’il soit 20 mille fois plus heureux en surprenant tout le monde par une sortie politique programmée dans le calme et la paix du cœur.

    (4)Je souhaiterais que la classe politique et la société civile n’use pas du tout de violences, ni de troubles aux institutions du pays et à la cohésion nationale en exigeant un règlement par la force.

    Ce serait un retard sur plus de 30 ans en arrière pour le pays.

    Dans ce cas, il faudrait user de tous les moyens pacifiques pour convaincre le Président de la République en refusant un 3ème mandat tout en lui garantissant toutes les immunités juridiques dont il aura besoin pour sa sécurité et la protection de sa famille et de tous ses biens.

    Il faudrait travailler avec patience, en mettant sur la table les meilleures options possibles pour assurer la sortie dans l’honneur et la protection de la dignité du Président Alpha Condé.

    Le Professeur de la République pourrait avoir indiscutablement une très belle vie, partout dans le monde et sur toutes les tribunes internationales, même loin du Palais présidentiel actuel.

    Je souscris à votre analyse Cher Frère Monsieur Bah Oury, avec la ferme conviction que la violence ne servira à absolument rien du tout pour règler les problèmes de la Guinée.

    Ceci dit, le silence absolu des grands éléphants du RPG, me paraît totalement incompréhensible dans la situation actuelle.

    Le RPG doit agir avec courage et obtenir une solution consensuelle avec le Président de la République, pendant qu’il pourrait bien le faire en interne.

    Au-delà de toutes les apparences de façade actuelles, et des zones d’ombre qui plombent la sérénité et l’espoir de la Nation. C’est de l’ordre du possible pour le plus grand bien de la Nation.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook