Connect with us

Societé

Bangaly Touré, correspondant de France24, ‘’molesté’’ : ‘’j’accuse le directeur du protocole d’Etat’’

Le correspondant de la chaîne française France24 Bangaly Touré va-t-il bouder les activités du président Alpha Condé ? Tout porte à le croire. Le jeune passionné d’images en a visiblement gros sur le cœur. C’est lui-même qui l’a dit dans une missive qu’il a envoyée à Mediaguinee. Le paparazzi guinéen accuse le directeur du protocole d’Etat d’être celui-là qui le harcèle lors des cérémonies présidées par le chef de l’Etat. La méthode, selon lui, est d’ordonner à la garde rapprochée du président de la République de ne pas le laisser accéder au carré du locataire de Sékhoutouréya.

Aujourd’hui vendredi aux environs de 14h00 à l’hôtel Sheraton Conakry, la garde rapprochée d’Alpha Condé sur instruction du directeur du protocole d’Etat m’ont molesté, récupéré mon appareil photo et effacé mes photos officielles prises à l’arrivée des deux chefs d’Etat Condé et Roch Christian Kaboré à l’hôtel.

Ils m’ont également sommé de ne plus mettre pieds aux cérémonies officielles du président Alpha Condé.

Déjà jeudi, 8 août, sur instructions du directeur protocole d’Etat, le bureau de presse à la présidence m’a refusé l’accès à l’aéroport pour accueillir le président Roch Kaboré du Burkina Faso.

Lui-même (Sinkoun Kaba) n’a pas démenti devant les ministres secrétaire général à la présidence Kiridi Bangoura et de l’Industrie Tibou Kamara, par ailleurs conseiller du président de la République.

Je reprends ses propos : « lui, je ne veux plus le voir partout où le chef d’état se trouve. C’est lui qui dit du n’importe quoi sur le Président Alpha Condé ».

Aujourd’hui encore, la garde rapprochée m’a tenu les mêmes propos : « lui, on le connaît. Il n’est pas avec nous. On ne veut plus le voir à côté du président.

Il vient de prendre la photo du président. Mais on l’a effacée dans son appareil »

Après ses propos, j’ai récupéré mes appareils et rentré chez moi.

Le directeur du Protocole d’Etat veut ma tête à cause d’un de mes articles https://www.google.fr/amp/s/www.guineenews.org/conakry-quand-alpha-conde-donne-des-lecons-de-protocole-a-son-chef-protocole-sous-les-yeux-du-president-indien/amp/)

Depuis la publication de cet article, je ne cesse de recevoir des menaces de sa part par personnes interposées qui m’appellent.

Je rappelle que ces événements ne m’empêcheront jamais d’exercer mon travail.

Je rappelle également que Mamady Sinkoun Kaba a le droit lorsqu’il est diffamé par ou dans un média –auquel j’appartiens- de porter plainte.

S’il veut m’attaquer, des juridictions existent mais pas utiliser sa position de directeur du protocole d’Etat en donnant des instructions au bureau de presse de la présidence et à la garde rapprochée du chef de l’Etat. »

Bangaly Touré

Correspondant France24 

Burkina Faso

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook