Connect with us

Politique

Bantama Sow raille le FNDC : ‘’avec des milliers de Guinéens aux Etats-Unis, le Front n’a pu mobiliser 20 personnes’’

Published

on

A l’assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel à son siège à Gbessia, Sanoussy Bantama Sow a raillé la manifestation ratée du FNDC à Washington. Considérant la notion adversaire différente de celle ennemi, Bantama Sow affirme que vouloir traîner le professeur Alpha Condé dans boue c’est vouloir traîner la Guinée dans la boue.

« Alpha Condé est le président du RPG arc-en-ciel. En 2010, il a été élu président de tous les Guinéens. Quand je dis de tous les Guinéens, ce sont tous les Guinéens. Même ceux qui sont mobilisés ailleurs aujourd’hui qui pensent qu’Alpha Condé est devenu un mal pour eux, Alpha condé est leur président. Parce que les Guinéens ont eu l’opportunité de choisir parmi plusieurs candidats et dire qu’Alpha Condé est désigné pour conduire les destinées de notre nation pour un moment donné. Donc si le président sort, il va au Mali, il va au Liberia, en France ou aux Etats-Unis, il sort au nom de la Guinée. Banny vient de vous dire, il a cité quelques contrats qu’il a eu à signer pour la Guinée et ce contrat ce n’est pas seulement le RPG qui va en bénéficier, non, ce sont les Guinéens qui vont en bénéficier. Donc les Guinéens doivent savoir faire la différence entre l’adversité, nous sommes des adversaires à l’UFDG, adversaires à l’UFR et les autres partis, mais nous ne sommes pas des ennemis. Nous devons le savoir. Chaque candidat en 2010, en 2015 quand ils se sont présentés, ils ont présenté un programme de société en disant que s’ils vont arriver au pouvoir voilà ce qu’ils vont faire pour la Guinée. Alpha Condé a eu le pouvoir, il est en train de dérouler les promesses tenues au peuple, tous les bons guinéens doivent se donner les mains pour accompagner le président élu qui est le professeur Alpha Condé. Mais si des soi-disant guinéens, là où je dis qu’il faut faire la différence entre un adversaire et un ennemi, je dis bien un ennemi. Quand quelqu’un s’oppose aux intérêts de sa patrie, aux intérêts de sa nation c’est un ennemi. Donc quand les gens pensent qu’en mobilisant des gens en dehors de la Guinée pour s’attaquer à l’honneur, à la fierté de la Guinée, c’est de s’attaquer à la Guinée, ce n’est pas de s’attaquer au RPG ou Alpha Condé. Mais heureusement Dieu est grand. L’homme propose, Dieu dispose. Si les gens pensent qu’il faut traîner la Guinée dans la boue, le Bon Dieu est assis, le Bon Dieu protège la Guinée, le Bon Dieu a l’œil sur tous les fils de la Guinée, le Bon Dieu n’acceptera pas. Les gens ont pensé que le professeur Alpha Condé devait passer le mercredi 11 septembre devant le département d’Etat, ils ont fait du bruit, je dis du bruit sur tous les médias en disant qu’ils vont traîner la Guinée dans la boue, parce que moi je ne confonds pas Alpha au RPG, je confonds Alpha à la Guinée. Tant qu’Alpha est président de la Guinée, tout ce qu’il fait, il le fait au nom de la Guinée. Celui qui pense qu’il va le trainer dans la boue, il traîne la Guinée dans la boue ».

Poursuivant, il ajoute que malgré tous les moyens mobilisés pour contrer le professeur Alpha Condé aux USA, le FNDC n’a pu mobiliser qu’une vingtaine de personnes.

« Mais avec tous les bruits, tous les moyens colossaux qu’ils ont mis à la disposition des médias pour dire qu’ils vont trainer la Guinée dans la boue, ils n’ont pu mobiliser que 20 personnes. 20 personnes et je vous dis, j’ai regardé les vidéos, parmi les 20 personnes j’ai reconnu un, un que je connais bien, qui est un ami à moi, Alpha Issiaga qui est membre du bureau exécutif de l’UFDG, que j’ai reconnu. Les autres c’est quoi ? Vous savez ce que les Guinéens ne savent pas, beaucoup de personnes quittent la Guinée dans l’intérêt de dire qu’ils vont chercher le bien-être à l’étranger, quand ils arrivent ils n’ont pas de papiers, ils postulent à l’immigration pour qu’ils soient régularisés. Qu’est-ce qu’ils font ? C’est de dire que j’ai été victime de menace en Guinée, j’ai échappé à des assassinats, ma famille a fait ceci ou cela, mais ils vont faire des photos… Mais regardez, vous ne verrez pas de bons guinéens. Il y a des milliers de Guinéens aux Etats-Unis, mais le Front n’a pas pu mobiliser 20 personnes. On avait dit ici que c’était des plaisantins, c’était des farfelus qui connaissent pas ce qu’ils veulent. Sinon quand tu ne veux pas d’une constitution, la moindre des choses c’est de défendre les règles élémentaires de cette constitution. La liberté de chaque citoyen de dire voilà ce que je veux et voilà ce que l’autre veut. Donc nous félicitons tous les Guinéens qui se sont mobilisés hier. Le mercredi, 20 personnes se sont mobilisés. Et hier, notre président, le président de la Guinée était au département d’Etat, les vidéos circulent, vous verrez à la télévision, les Guinéens se sont mobilisés massivement aux Etats-Unis pour ovationner le président. Donc nous profitons de cette occasion pour remercier le peuple guinéen qui a réservé un accueil chaleureux à notre président, le président de la Guinée le professeur Alpha Condé », a lancé le ministre des sports qui termine en affirmant que tout comme avec le sport, les Guinéens devraient mettre de côté les contradictions politiques, ethniques, et religieuses afin de défendre l’intérêt suprême de la nation.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook