Boké : les menaces mises à exécution, pas de circulation pour les engins des sociétés minières  

Les jeunes de Boké, ville minière située à 249 km de Conakry, qui réclament meilleures conditions de vie ont finalement mis ce lundi 1er Mai à exécution leurs menaces de paralyser le travail des sociétés minières.

Selon notre correspondant sur place, ce matin, les manifestants ont bloqué  toutes les voies aux engins des sociétés minières. Des barricades érigées à Kolabounyi, Tanènè et aussi à Baralandé. Les travailleurs des sociétés minières sont forcés d’aller en congé. En attendant le dénouement.

Depuis plusieurs jours, toutes les missions de bons offices ont échoué. Boké promet d’arrêter de battre la pavé quand  des annonces sérieuses seront faites au haut plus niveau quant à la desserte en eau, électricité et revêtement de leurs rues. Nous y reviendrons

Mohamed Sannou Camara, Boké

Commentaires

commentaires




One thought on “Boké : les menaces mises à exécution, pas de circulation pour les engins des sociétés minières  

  1. pecos

    L’histoire retiendra que c’est Alpha Condé qui a changé l’image de Boké même s’il reste encore beaucoup à faire dans cette ville concernant l’eau, l’électricité et surtout l’emploi.Ils peuvent manifester, ils ont raison mais pas en détruisant les biens.

Laisser un commentaire