Boké: : «si la situation minière ne s’améliore pas, certaines sociétés minières prendront des décisions douloureuses» (ministre des Mines)

Après sa rencontre avec la population de la préfecture de Boké, le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a conféré lundi, 1er Mai 2017 à Kamsar, avec les médias publics et privés basés dans la localité.

Cette conférence de presse consistait, dit-il, à engager les discussions informelles avec les compagnies minières, pour aboutir à une solution durable dans la limite des possibilités des moyens de l’Etat guinéen, apaiser la situation pour que la vie reprenne son cours normal dans la préfecture de Boké.

Aux dires du ministre, «la demande d’électricité est légitime pour toute la Guinée, le gouvernement prendra des dispositions idoines. Notre rôle, c’est comment améliorer les conditions de vie des Guinéens, il n’y a aucun cas d’inconscience. Nous ne souhaitons pas que les choses se passent comme à Fria. Le plus important pour nous, c’est d’accroitre les revenus, le nombre d’emplois pour les jeunes. Il ne faut pas que la zone spéciale économique soit un peu frileuse».

Le secteur minier, dira le ministre, ‘’est concerné par l’amélioration des conditions de vie pour que tout se passe dans la paix et avoir des revenus nécessaires, préserver l’investissement dans la mesure des possibilités offertes à l’Etat dans l’entendement commun.’’

‘’La violence n’est pas la meilleure approche pour amener la paix, la quiétude dans la cité. La situation à Boké, est une préoccupation majeure du chef de l’Etat et les membres du Gouvernement’’, a soutenu M. Magassouba.

Selon le conférencier, «de progrès, il y en a eu au cours des dernières années car, le projet lié à la réalisation d’une route contournant le centre-ville, verra le jour dans un mois, la mise à jour des études étant en cours avec l’obtention d’une partie de financement. Nous sommes déjà, dans un partenariat public-privé.»

D’après le ministre, «si la situation minière ne s’améliore pas, certaines sociétés minières prendront des décisions douloureuses».

Par rapport au développement local, le Ministre de Mines a indiqué  qu’«aucun centime n’est payé au niveau central. Seules les sociétés en phase d’exploitation telles la Compagnies des Bauxites de Guinée (CBG) et Société Minière de Boké (SMB) puissent payer les contributions pour financer  les projets de développement local.»

«Nous avons éli domicile ici, pour résoudre les problèmes liés à l’amélioration des conditions de vie de la population de Boké », a conclu le conférencier.

Par Mamadouba Camara, depuis Boké

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Boké: : «si la situation minière ne s’améliore pas, certaines sociétés minières prendront des décisions douloureuses» (ministre des Mines)

  1. Bangaly

    Gouverner c’est prévoir aussi les risques!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Quand on te confie la gestion de quelques choses, il ne faut pas seulement voir les avantages, il faut aussi voir les difficultés, c’est pourquoi, il faut tout le temps se concerter avec la population à la base, connaitre leurs difficultés afin d’éviter les catastrophes humanitaires. Jamais, on ne doit pas être un chef qui est là tout le temps entrain de résoudre des crises, mais il faut les prévoir, analyser et trouver des solutions pour les éviter.

Laisser un commentaire