Célébration du 2 octobre à Kindia : ‘’il faut que chacun rallie la troupe pour qu’un grand engouement puisse être créé’’ (préfet)

La région administrative de Kindia a été choisie pour abriter la célébration de fête de l’indépendance nationale prochaine. Après la visite d’une délégation du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation le 15 Novembre dernier, c’est ce mardi 4 décembre que le préfet de Kindia, Nfansoumane Touré a fait le point sur les préparatifs de cette fête nationale.

Interrogé ce matin sur l’état des lieux, le préfet de Kindia N’Fansoumane Touré explique : « Nous sommes effectivement dans le cadre de ses préparatifs. A l’heure qu’ il fait, depuis le vendredi passé, une grande mission est là composée de 17 membres qui est en train de passer en revue les actions prioritaires au niveau de tous les secteurs d’activités qu’on se propose de réaliser ici pour que réellement, la célébration de l’an 61 connaisse une réussite totale à Kindia », dit le préfet de Kindia.

Poursuivant son intervention, le préfet de Kindia s’est adressé aux ressortissants de la dite région de s’associer aux activités pour une réussite effective de la fête de l’indépendance. « J’interpelle tout le monde à commencer par les ressortissants à quelques niveaux qu’ils se situent et quelque soit les fonctions que ces ressortissants exercent. Donc depuis les ministres, en passant par les députés, tous ceux qui occupent des parcelles d’autorités, il faut que chacun rallie la troupe pour que réellement un grand engouement puisse être créé autour de l’événement », a-t-il interpellé.

Concernant les rumeurs qui circulent dans la cité des agrumes annonçant que se sont les autorités locales qui forcent la main au gouvernement d’organiser l’an 61 à Kindia, le préfet a précisé : « Il n’y a pas eu d’obligation qui ait été faite à l’endroit du gouvernement. Le gouvernement a pris l’acte de façon responsable pour que Kindia puisse bénéficier les grandes retombées de la célébration de notre indépendance nationale », explique t-il.

A en croire le préfet de Kindia N’Fansoumane Touré, plusieurs secteurs seront touchés par les retombées de cette fête nationale à savoir l’éducation, la souveraineté, la jeunesse, de la santé, la gare routière et autres.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire