Célébration : le président Alpha Condé préside les festivités de l’an 58 de la monnaie guinéenne

1er mars 1960-1er mars 2018. Il y a 58 ans que la monnaie guinéenne a été créée sous le leadership du premier régime. République de Guinée. A cette heureuse occasion, la Banque Centrale de République de Guinée (BCRG) a organisé ce jeudi 1er mars une fête pour commémorer cette date historique pour la monnaie nationale.

Présidée par le Président de la République, Pr Alpha Condé qui avait à ses côtés le Premier ministre, Mamady Youla et de quelques membres du gouvernement, cette cérémonie festive a connue la présence de plusieurs autres invités de marque.

Dans son allocution de circonstance, le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Dr Louncény Nabé a, après remercié les uns et les autres pour leur présence a déclaré que les résultats des reformes monétaires et financières obtenus ont permis à la Guinée de recouvrer sa crédibilité auprès de ses partenaires techniques et financiers.

A l’en croire, les résultats des réformes entamées depuis 2011 sont nombreux, palpables et encourageants. ‘’Les réserves de changes du pays sont passés de moins de deux semaines d’exportation à plus de 3 mois et demi aujourd’hui. Les réformes ont permis la mise en place de notre système national de paiement’’, dira-t-il entre autres.

Poursuivant, il a fait savoir que ‘’l’arsenal juridique portant sur le statut de la Banque centrale, les nouveaux codes d’assurance, la loi sur la réglementation bancaire, la loi sur la criminalisation de tous les aspects du financement du terrorisme et du blanchissement des capitaux sont à la satisfaction des partenaires de la Guinée….’’

Prenant la parole, le président Alpha Condé a souhaité joyeux anniversaire à tout le personnel de la BCRG et au peuple de Guinée avant d’indiquer qu’après les nombreux accords signés avec les partenaires comme le Fonds Monétaire International (FMI), l’exigence a été faite à la BCRG avec l’accompagnement du gouvernement guinéen que l’inflation qui était à 21% reviennent à 1 chiffre, le déficit budgétaire qui était à 12% revienne à 2%’’.

‘’De même, il a également été demandé à la BCRG de renforcer la stabilité de la monnaie guinéenne par rapport aux principales devises. A ce jour, de nombreuses réalisations ont été enregistrées. Il y a eu la moralisation de l’information financière avec le déploiement d’un nouveau système comptable, la mise à niveau d’un nouveau système de paiement national, la mise en place du système d’information du crédit, l’ouverture d’agences de la BCRG dans les chefs-lieux et régions…’’

Parlant du PPTE, il (Alpha Condé) rappelé une nouvelle fois que c’est son arrivée au pouvoir qui a permis à la Guinée d’atteindre en 2012 le point d’achèvement ce programme. ‘’Ce programme a permis à la Guinée de renouer avec la communauté financière internationale et d’attirer un afflux important des investisseurs directs étrangers et la mobilisation substantielle des ressources extérieures. Cette confiance retrouvée a permis en 2017, la conclusion d’un nouveau programme triennal avec la facilité élargie du crédit. Ce qui concrétise notre crédibilité aux yeux de tous nos partenaires au développement. Car pour la première fois, la Guinée peut avoir accès au crédit non concessionnel…’’

Plus loin, le président Condé a clairement mentionné que les défis qui attendent la Guinée sont encore nombreux. A titre d’exemple, il signifié que la Guinée veut être le premier pays à adhérer à la zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO). ‘’Donc nous avons beaucoup de défis à relever tant au niveau de l’inflation qu’au niveau des réserves de devise…’’

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire