Cellou Dalein : ‘’jamais l’OIF sans les Nations Unies et l’UE’’

Dans le but d’apaiser le climat politique en Guinée, Cellou Dalein Diallo a reçu hier la mission exploratoire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) au QG de son parti à Hamdallaye. Objectif : la réforme de la CENI, l’Audit et l’Assainissement du fichier électoral.

Comme marqué au fer rouge dans le parcours de son parti, Cellou Dalein a rappelé l’amère expérience de l’OIF dans la présidentielle de 2010 remportée par le candidat Alpha Condé du Rpg Arc-en-ciel.

Après avoir égrené les difficultés auxquelles sont confrontées les élections en Guinée, Cellou Dalein a déclaré que « nos militants ne comprendraient pas pourquoi ils continueraient à dépenser du temps, de l’argent et de l’énergie pour un vote qui ne serait pas pris en compte».

Pour l’audit et l’assainissement du fichier électoral, Cellou Dalein oppose un refus poli à l’OIF : « l’opposition ne refuse pas la participation de l’OIF mais elle exige nécessairement la présence des Nations Unies et de l’Union Européenne. »

En réponse, l’OIF, conduite Mohamed Salia Sokona, chef de délégation de l’Organisation en Guinée, a souhaité le retour de l’opposition républicaine au sein du comité de Suivi.

Droit dans ses bottes, le leader de l’UFDG a regretté le manque, dit-il, de volonté politique du pouvoir à défaire le nœud.

« La rue étant le dernier recours, le seul qui lui reste et le seul capable de fouetter la sensibilité de la gouvernance de M. Alpha Condé, l’opposition décide de reprendre ses manifestations pacifiques après le Ramadan avec plus de détermination, de mobilisation mais aussi plus d’innovation jusqu’au rétablissement de la vérité des urnes », assure M. Diallo.

Noumoukè S.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire