Chambre de Commerce de Guinée : quand un arrêté du ministre Marc Yombouno fait des vagues (copie)

La Chambre de Commerce de Guinée va-t-elle replonger dans ses crises cycliques ? En tout cas, une polémique, née d’un acte signé du ministre Marc Yombouno du Commerce en date du 5 Avril dernier enfle. De quoi s’agit-il ? Marc,  dans un Arrêté N0 A/2016 00231/MC/SGG, nomme Cheick Fanta Mady Camara en ces termes: « Monsieur Cheick Fanta Mady Camara, secrétaire général de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Guinée est chargé cumulativement de gérer l’administration courante de toutes activités de ladite institution en remplacement du défunt président [Morlaye Diallo, décédé le lundi 28 Mars dernier à Conakry] jusqu’à la mise en place du bureau exécutif de la chambre de Commerce, d’industrie et d’Artisanat de Guinée » (sic). Cet acte-dont Mediaguinee détient copie- déchaîne aujourd’hui les plus farouches oppositions.  Les adversaires du ministre l’accusent d’avoir  »foulé au sol » les lois qui régissent le bon fonctionnement de ladite Chambre en confiant la transition à son ‘’ami’’, pour reprendre leur propre terme. A leurs yeux, cette gestion doit impérativement revenir  à la vice-présidence.  Accusations rejetées avec force par Marc -avec qui d’ailleurs nous avons eu hier des échanges peu routiniers autour d’une tribune jugée indécente. Mais aussi avec Cheick Fanta Mady -l’homme autour duquel tourne le débat- qui soutient dur comme fer que la décision du ministre de mettre en place un comité transitoire est plutôt une bouée de sauvetage et n’a rien d’illégal. Elle accélère au contraire, souligne-t-il, la tenue rapide d’élections apaisées pour ainsi mettre fin à une très longue décennie de transition au sein de la Chambre. Pour les mauvaises langues, ce sont les  »centimes additionnels »… qui aiguisent le doute. C’est pourquoi nous y reviendrons.  Arrêté…

REPUBLIQUE 1

REPUBLIQUE 2 (1)

Par Mamadou Savané

Print Friendly, PDF & Email



3 thoughts on “Chambre de Commerce de Guinée : quand un arrêté du ministre Marc Yombouno fait des vagues (copie)

  1. Disté TRAORE

    Respectons un peu nos textes de lois pour ressembler aux autres;ces comportements d’amateurisme doivent céder la place M. le Ministre du Commerce. Ayez le courage de poser des actes faisables.

  2. Disté TRAORE

    Cet Arrêté laisse planer des doutes sur sa forme et sur le fonds: observer le papier entête du Ministre du Commerce (signataire de l’acte en question); pas paraphé par Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement; de sérieux problèmes d’organisations des Vu au préambule; j’en passe… Alors qu’il est censé être un acte du pouvoir central,vérifier le numéro au SGG si c’est correct.

Laisser un commentaire