CIO: le Sénégal désigné pour organiser les JOJ-2022

Le Sénégal a été officiellement désigné par le Comité international olympique pour organiser les Jeux olympiques de la Jeunesse en 2022, lundi lors de la session du CIO à Buenos Aires.

Les membres du CIO, réunis lors de leur 133e session, ont ainsi validé la résolution de la commission exécutive prise début septembre de recommander la candidature du Sénégal, face à trois autres postulants: la Tunisie, le Botswana et le Nigeria.

La 4e édition des JOJ se tiendra entre mai et juin 2022 et sera organisée autour de trois sites: Dakar, la nouvelle ville de Diamniadio et la ville côtière de Saly.

Peu après la désignation par acclamation, le président du Sénégal, Macky Sall, présent à la session, a évoqué un moment « historique pour le CIO, l’Afrique et le Sénégal ».

« Je vous exprime au nom de tout le peuple africain notre gratitude pour ce choix certes difficile, mais ambitieux qui correspond aux idéaux de l’olympisme », a ajouté le chef d’Etat qui a promis que le Sénégal ferait « ce qu’il faut pour que l’Afrique vous reçoive dans des conditions exceptionnelles conformes aux standards internationaux ».

Par la voix de Mamadou Ndiaye, président du Comité olympique sénégalais et membre du CIO, le Sénégal avait confirmé sa candidature dès le mois de février lors de la 132e session de l’instance à Pyeongchang.

Lors de cette session tenue avant les JO d’hiver, le CIO avait voté une motion indiquant sa volonté de confier les JOJ-2022 pour la première fois à un pays africain.

La 3e édition des JOJ s’est ouverte samedi à Buenos Aires. Les précédentes éditions avaient eu lieu à Singapour en 2010 et Nianjing (Chine) en 2014.

Aucun pays africain n’a encore organisé de Jeux olympiques ni de JOJ.

AFP

 

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “CIO: le Sénégal désigné pour organiser les JOJ-2022

  1. CONDÉ ABOU

    CONDÉ ABOU,

    D’une manière générale, il faut dire que les Sénégalais sont très combatifs en matière de coopération internationale, et de création des conditions d’attractivité de leur pays. Ils savent très bien vendre leur pays, et c’est tant mieux pour eux.

    Sur son compte twitter, le Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall a annoncé le 4 Septembre dernier, que son pays va accueillir le prochain Forum sur la coopération Chine – Afrique (FOCAC) en 2021.
    Ce sera pour la quatrième fois que le Sommet Chine Afrique du FOCAC se tiendra en Afrique, après le Sommet d’Addis-Abeba en 2003, Charm El-Cheick en Egypte en 2009 et Johannesburg en Afrique du Sud en 2015.

    « Le Sénégal s’honore d’accueillir le prochain Sommet du FOCAC en 2021. Ce rendez-vous sera l’occasion de faire le point sur le plan d’action de Beijing et de raffermir notre commune volonté de construire une communauté de destin encore plus solide », écrit-il sur son compte twitter.

    Créé en 2000, le Forum sur la coopération Sino-Africaine, se veut comme tout le monde sait, le cadre intergouvernemental de dialogue politique et de coopération économique entre la Chine et l’Afrique.
    Le Président Macky Sall a remercié le Président Chinois, Xi Jinping et ses homologues Africains de leur confiance en le désignant co-Président du FOCAC.

    Comparaison n’est pas raison, c’est vrai. Mais je crois qu’il y a suffisamment de raisons pour la Guinée de se battre pour créer les meilleures conditions d’accueil et de séjour pour le gotha sportif du continent à l’organisation de la prochaine coupe d’Afrique des Nations 2023 prévue en Guinée.

    C’est un immense défi à relever vaille que vaille au moment où le Sénégal vient d’être retenu par le CIO pour l’organisation des prochains jeux olympiques de la Jeunesse de 2022.

    Il est temps de lancer les investissements dans les infrastructures d’accueil de la CAN 2023 en Guinée !

    Repondre

Laisser un commentaire