Connect with us

Societé

Citoyens, on nous vole ! (Par Ahmed Tidiane Diallo)

Des voleurs ! Le Fonds Monétaire  International (FMI), vient de pointer du doigt nos voleurs. On les connaît désormais. C’est  notre gouvernement. Il nous  vol, il nous appauvrit et nous abandonne.

Depuis 9 ans,  on nous vol et les chiffres se comptent en des milliards de  dollars. Des  montants s’ils étaient  investis, dans notre économie,  contribueraient efficacement à améliorer les conditions de vie  des guinéens.

Le chapelet est long à égrener. Depuis  les 25 millions $  de l’affaire Paladino, en passant par   les 150 millions de fonds angolais, les scandales  financiers se multiplies. Les 13 milliards de Gnf détournés au Ministère des finances en 2012, l’achat   des groupes électrogènes Asperbras à plus 122 millions de dollars,  les 20 millions $  disparus à la BCRG, les 4 millions $ saisis à Dakar, les 20 milliards $ de prêts contre ressources, l’usage des  500 millions  payés par Rio Tinto, les 3 milliards $ d’investissements dans l’électricité, les 2 milliards $ dans les infrastructures routières, les millions de dollars payés par des compagnies minières  comme impôts et taxes introuvables, les recettes des régies financières , ARPT, OGP, Port Autonome, les 90 millions $ payés par Orange pour la 4G, les 800 milliards GNF pour la subvention du secteur de l’énergie, les 60 millions contracté au Qatar, etc.

Des montants  détournés et n’ont eu aucun impact sur le niveau de vie des  populations.  Notre  argent  volé et  viré sur des comptes personnels au détriment du développement économique et social du pays.

Ainsi, ils ont volé notre avenir, notre  jeunesse, notre santé, notre éducation, notre espoir, bref notre bien-être. Ils nous ont exposé à l’humiliation de la pauvreté, au châtiment  de la misère et de l’analphabétisme.

Notre  jeunesse et notre éducation volées !

En refusant d’investir dans l’éducation et dans des  formations adéquates et qualifiés, ils nous ont volé notre jeunesse.  En étant incapable depuis 9 de construire des  universités, des campus,  des collèges et lycées modernes, de rendre l’enseignement primaire gratuit, ils ont volé notre éducation.  Ils ont volé notre jeunesse en étant incapable de créer un environnement favorable  à la création d’emplois pour des jeunes et  lutter contre le chômage.

Notre  santé volé !

Pendant 9 ans, ils ont été incapables de nous construire des hôpitaux dignes de nom, de nous construire des centres de santé et dispensaires équipés avec des médecins qualifiés disponibles.  Ils ont été incapables de rendre nos villes propres et voici que nous sommes exposés à toutes sortes de maladies (Ebola, choléra, fière lassa, paludisme,…) Des maladies graves, le manque de soins, la sous-alimentation, un cadre de vie malpropre,  tout ce qui réduit nos espérances de vie.

Notre bien-être volé !

Aujourd’hui, nous n’avons ni eau, ni électricité, ni logements sociaux, ni infrastructures routières de qualité dans nos villes, dans nos quartiers et dans nos villages. Pendant que nos revenus ne nous permettent plus de vivre décemment. Nos trois plats quotidiens sont ramenés à un plat par jour. Tout cela parce que le revenu national n’est pas équitablement réparti, d’où la croissance annoncée n’améliore en rien le niveau de vie des populations.

Notre environnement volé !

C’est une catastrophe écologique dans nos zones minières. Du coté de Boké, Boffa, c’est une surexploitation sauvage et l’exportation de la bauxite brute, à un rythme effréné. Une exportation qui avoisine dépasse les   70 millions de tonnes et  bientôt le pic de 100 millions de tonne, en laissant des trous de la taille de  trois stades de football, sans impact sur l’amélioration des conditions de vie  des populations riveraines.

Et dans ces zones, le constat est alarmant :  l’environnement est en train de se dégrader, l’écosystème se dérègle  , les rivières et marigots disparaissent , des plantations sont détruites par des poussières et  les cultures maraîchères rendus impossibles avec une température de 40° à l’ombre.

Ils  ont volé notre argent, il ont volé notre Espoir!

L’argent qui a le pouvoir d’améliorer les conditions de vie par des investissements conséquents dans les secteurs  de l’éducation,  de la santé, agricoles, des infrastructures sociales de base, dans la protection de l’environnement a été purement et simplement volé et ça depuis 9 ans. Le rapport 2019 du FMI sur la Guinée, est venu éclairer la lanterne des guinéens et indexer les coupables.

 

Si notre argent n’était pas volé comme vient de le découvrir le Fonds par ce gouvernement corrompu, notre niveau de vie pourrait bien s’améliorer. Ainsi, la Guinée serait-elle devenue alors une République de voleur sous Alpha Condé ?

Ahmed Tidiane Sylla

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook