Climat de l’investissement en Guinée : les Etats-Unis parlent d’améliorations limitées…

Le climat de l’investissement en Guinée s’améliore mais très lentement, malgré la volonté politique selon un document du département d’Etat américain parcouru par Jeune Afrique.

Selon le journal panafricain, le rapport du département d’État des États-Unis consacré au climat de l’investissement dans le monde passe cette année en revue les économies de la RDC, de la Guinée, de l’Algérie et du Maroc

Le pays de Donald Trump, selon Jeune Afrique, a indiqué dans son rapport que « le gouvernement guinéen a adopté une attitude très favorable vis-à-vis des investissements directs à l’étranger (IDE) » : adoption d’une loi anticorruption, « qui doit encore être testée devant les tribunaux », mise à jour du code d’investissement…

Le département d’État américain se montre critique vis-à-vis de l’environnement des affaires guinéens. Premièrement, « bien que les lois guinéennes soient en faveur de la libre-entreprise et la concurrence, le gouvernement manque souvent de transparence dans l’application de la loi », ce qui laisse de l’espace pour la corruption, estime le département d’Etat cité par Jeune Afrique.

Les auteurs pointent, ajoute JA, aussi les importants arriérés de paiement du secteur public. « Il n’y a pas actuellement de mécanisme indépendant permettant le recouvrement des créances sur l’État guinéen », note le document, qui doute en outre de « la capacité de la Guinée à appliquer ses lois plus favorables aux investisseurs », compromise par « un système judiciaire faible et peu fiable ».

Noumoukè S.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire