Colonel Kèlèti Faro n’est plus ! Les mots d’un Facebooker…

Colonel Kèlèti Faro était de l’équipée du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD). Il a répondu à l’appel du Créateur le dimanche, 8 mai 2016 au matin alors qu’il pensait entretenir sa forme pour faire face aux exigences de défense de la patrie. Séance au cours de laquelle, il sera terrassé par une crise cardiaque. Hélas !

Un proche de la famille donne les premières explications : « le ministre est parti ce matin pour faire son footing au stade de Kaporo, comme d’habitude les week-ends, surtout ! Au cours de cet exercice, il a commencé des étirements. Un instant après, il a dit ressentir des douleurs et s’est mis à se plaindre ». Il interrompt tout et s’assied en disant ceci : « Je ne me sens pas bien, mes articulations me font mal ».

Mettant ses plaintes sur le compte de la fatigue, les jeunes présents sur les lieux dont son jeune-frère, entreprennent de lui asperger le visage. Soudain, Kèlèti Faro s’écroule. Les jeunes entreprennent de le masser.

Quelques instants après, il retrouve la conscience et demande qu’il soit ramené à la maison. Hélas, ce sera sa dernière exigence car, à peine est-il embarqué à bord de sa voiture pour la maison, notre officier va pousser son dernier soupir. Tout venait ainsi de s’arrêter pour lui.

Ils rebroussent chemin et prennent la direction de l’hôpital de l’amitié sino-guinéen de Kipé. Une structure sanitaire pas loin de son lieu d’entraînement.

Perçu comme proches parmi les proches du capitaine Moussa Dadis Camara alors chef de la junte militaire qui avait pris le pouvoir au lendemain du décès du président-général Lansana Conté en décembre 2008, le défunt a occupé dès les premières heures du CNDD, le poste prestigieux de Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République avant d’occuper celui de Ministre de l’Agriculture dans le gouvernement de Transition du Premier ministre Jean-Marie Doré sous la présidence du général Sékouba Konaté.

Considéré comme étant de la tendance modérée du CNDD, c’est lui qui va conduire la délégation de cette instance dirigeante du pays (version Sékouba Konaté) dépêchée à Ouagadougou auprès de Blaise Compaoré, président du Faso et médiateur de la crise guinéenne à l’époque.

C’était à la place du Secrétaire permanent du CNDD, colonel Moussa Keita qui était vu comme étant un faucon de la junte.

Surtout que celui-là n’avait pas hésité à déclarer que la junte suspendait sa participation aux négociations de Ouagadougou sous l’égide de la CEDEAO et de la communauté internationale, jusqu’au rétablissement comme président de la République du capitaine Moussa Dadis Camara et son retour au pays. Moussa Dadis qui était hospitalisé à la clinique militaire royale de Rabat après avoir été victime de tirs à balles réelles de la part de son aide de camp Toumba Diakité, le 3 décembre 2009.

Commandant Kèlèti Faro était ainsi chargé de remettre un document au facilitateur de la CEDEAO (Blaise Compaoré) indiquant la position du pouvoir de Conakry à propos de la suite des négociations de sortie de crise avec les Forces vives guinéennes.

Le ministre commandant Kèlèti Faro avait alors mis à profit son séjour dans la capitale burkinabè pour prendre part à une réunion du Groupe de Contact international sur la Guinée.

A l’annonce de la triste nouvelle ce dimanche, 8 mai 2016, une importante délégation conduite par le chef d’État-major général des armées, le général Namory Traoré est allée dans la famille mortuaire pour la présentation des condoléances d’usage et l’apport d’une enveloppe symbolique à la famille éplorée.

Agé de 54 ans, le défunt laisse derrière lui deux veuves et un fils.
Mes condoléances les plus attristées à l’armée guinéenne, à sa famille et à ses amis.

Que l’âme de l’illustre disparu, colonel Kèlèti Faro repose en paix. Amen !

Par Ibrahima Sylla  »Ibra »

Journaliste, RTG

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Colonel Kèlèti Faro n’est plus ! Les mots d’un Facebooker…

    Laisser un commentaire