Communiqué: Examens scolaires nationaux et désinformation

Le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation s’achemine vers les examens de fin d’année scolaire.

Au moment où nos services sont concentrés sur l’organisation de ces concours qui préoccupent à la fois les élèves, les parents et les partenaires de l’Ecole, certaines personnes mal intentionnées se livrent à de l’intoxication de l’opinion publique, via les réseaux sociaux.

Un site internet de la place s’est particulièrement illustré dans cette campagne de désinformation, de dénigrement et de calomnie.

Ce site web qui a révélé, comme à ses habitudes, la fausse information de la mort du célèbre artiste Ibro Diabaté, avant d’être démenti de la manière la plus cinglante n’est pas qu’en mal de scoops, il souffre également d’autres maux. Dont la mauvaise foi qui se la dispute à la malhonnêteté. La preuve : la dernière conférence de presse du chef de l’Etat qui a été largement diffusée par l’ensemble des médias publics et privés.

Sans doute brûlant du désir de dénigrer notre département ministériel, le fondateur de ce site web, pourtant bel et bien présent dans la salle de conférence de presse pendant que le président de la république répondait aux questions des journalistes, a attribué à ce dernier des propos qu’il n’a pas tenus à l’endroit de notre ministère. Citation :

« Examens de fin d’année : Il faut au ministre un budget de 100 milliards de nos francs !
Eeeeeh ! à en croire au Président de la République qui révèle l’information, le ministre aurait déposé un budget de 100 milliards pour organiser les examens de cette année !
Même le plus grand patron de la guinée trouve ce montant faramineux et compte s’impliquer d’où le retard de l’annonce des dates pour les examens de cette année.
Tout un cabale et monté de toute pièce. Notre site dévoilera dans 2 heures ces chiffres révélateurs d’une magouille !
A bientôt chers lecteurs ». Excusez les fautes qui déshonorent !

Et ces fameuses révélations, vous les avez eues à travers une diatribe qui a suivi. Dans un style ampoulé où l’auteur va de coq à l’âne, le fameux site de faux scoops a titré : « Scandale/Education : Ces chiffres révélateurs de la magouille des hauts cadres du système éducatif guinéen ».

Lorsqu’on tombe sur une manchette de ce genre, on a hâte de s’en délecter. Mais attention, tout ce qui brille n’est pas or, dit-on. Et pour cause, deux ou trois chiffres sortis d’on ne sait où ont été alignés dans le fameux article, après on a spéculé sans aucune preuve de centres prétendus fictifs.

En tout cas contrairement à la démarche d’un journaliste professionnel, aucun de nos cadres n’a été sollicité par les auteurs de ces calomnies pour un quelconque recoupement avant les publications. Hélas !

S’il s’y était pris autrement, le calomniateur aurait tout simplement compris qu’au moment où le chef de l’Etat donnait sa conférence de presse, le Ministère de l’Enseignement pré-universitaire n’avait pas encore statué sur le budget des examens scolaires de l’exercice 2016. Des tâches préalables à cela n’étant pas encore épuisées. Par exemple, la liste des candidatures libres à ces examens a été bouclée seulement la semaine dernière, suivie de la stabilisation des listes définitives des candidatures.

Les travaux d’élaboration du budget des examens ont démarré cette semaine et se poursuivent d’ailleurs.

De toutes les façons, les motivations d’une telle entreprise honteuse importent peu pour nous. Pour notre département et en pareilles circonstances, seuls comptent la sérénité et le discernement de l’opinion publique face aux manœuvres des personnes qui ont délibérément choisi de transformer les réseaux sociaux en dépotoir de toutes sortes d’ordures déguisées en informations.

C’est pourquoi, le ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation dément formellement ces allégations mensongères sans preuves et assure l’opinion publique nationale et internationale qu’il est concentré sur l’organisation des examens scolaires nationaux, un objectif pour lequel, il ne se laissera distraire par personne.

A bon entendeur salut !

La cellule de communication du Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire