Connect with us

Societé

Conakry : Alpha Condé préside l’ouverture du 1er congrès Africain sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières 

Ouverture officielle du 1er congrès Africain sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières (CASSMICA), ce mardi à Conakry sous la haute présence du chef de l’Etat Alpha Condé. Une initiative de la caisse nationale de sécurité sociale en collaboration avec l’interafricaine de la prévention des risques professionnels (IAPRP).

Cette 1ère édition qui regroupe 250 participants venus de 15 pays francophones à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’ivoire, la Guinée, le Sénégal, la Guinée, le Niger, le Tchad, le Togo, le Gabon, la Mauritanie, la Centrafrique, le Mali, la Guinée Bissau et la RD Congo a pour thème central  » sécurité et santé dans les mines et carrières en Afrique « .

Dans son allocution, le DG de la CNSS, Malick Sankhon a déclaré que « le thème central de cette édition « Sécurité et santé dans les mines et carrières en Afrique  » offre de réelles opportunités pour apprendre, partager les expériences et analyser dans toutes ses dimensions, le contexte de travail dans les mines et carrières en Afrique ».

Les questions brûlantes de l’actualité relatives au développement durable, à la responsabilité sociétale des entreprises, au travail enfants, des femmes et des migrants vont être débattues avec acuité à travers des conférences, des panels, des travaux en commission et des communications libres suivies de partages d’expériences ». Tout en annonçant l’arbitrage en Guinée du secrétariat permanent du congrès Africain sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières dans les jours à venir.

De son côté, le président de l’APRP, Denis Charles Kouassi de souligner :  ‘’l’objectif est de rassurer les exploitations des mines et carrières en Afrique conformément aux exigences d’une prévention durable », avant de rappeler que de 2018-2019 dans cinq pays de la sous-région, 50 personnes ont trouvé la mort dans l’orpaillage clandestin parmi lesquelles figurent les femmes et les enfants.

Au nom du ministre du travail, le ministre de la fonction publique, Billy Nankouma Condé d’indiquer que l’organisation internationale du travail (OIT) a confié que plus de 300 millions de personnes meurent dans le monde chaque année dans des accidents qui se produisent dans les mines. Et 630 personnes meurent par jour dans les accidents de travail et de maladies professionnelles.

Satisfait de la tenue dans son pays de ce congrès de cinq jours portant sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières, le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé d’affirmer : » la protection de la population est plus importante que l’argent que nous gagnons, c’est pourquoi vous allez exiger que les mesures qu’ils prennent chez eux pour protéger les travailleurs qu’ils prennent les mêmes mesures ici ».

« Il est important que vous vous mettiez d’accord sur les critères que toutes les sociétés minières en Afrique doivent avoir. Donc vous ne devriez pas quitter ici sans énumérer et donner au gouvernement un cahier de charges ».

Le président Condé a ensuite insisté sur l’implication des pays anglophones dans le projet dudit congrès, tels que le Liberia, la Sierra Leone, le Ghana, le Nigeria….

Elisa Camara 

+224957322

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook