Conakry : le Premier ministre Mamady Youla et son homologue gabonais président la session spéciale du CAHOSCC et de l’AREI

Une session spéciale du Comité des Chefs d’Etat et gouvernement Africain sur le changement climatique (CAHOSCC) et l’initiative de l’Afrique pour les énergies renouvelables (AREI)  s’est tenue ce samedi 4 mars 2017, dans les locaux du palais Mohammed V. C’est Mamady Youla et Emmanuel Issoze Ngondet respectivement premier ministre guinéen et gabonais qui ont présidé les travaux de cette session spéciale en présence de plusieurs membres du gouvernement, présidents d’institutions républicaines, des représentants des partenaires au développement et de la ministre française de l’Environnement et de l’Energie, Ségolène Royal.

IMG_20170304_111704

Selon nos informations, la conférence des Chefs d’Etat africain sur le changement climatique (CAHOSCC) a été instituée en juin 2009, sur proposition l’initiative du conseil exécutif de l’Union Africaine afin de préparer la 15ème conférence des parties COP 15 au Danemark. La CAHOSCC est composée de plusieurs pays dont entre autres l’Algérie, Congo, de l’Ethiopie, Kenya. La présidence ou la coordination du CAHOSCC est assurée par le président gabonais, Aly Bongo Odimba depuis le 31 janvier dernier.

IMG_20170304_111638

C’est pourquoi dans son intervention de bienvenue, le premier guinéen Mamady Youla a, au nom du président Alpha Condé salué la présidence massive à Conakry des différents acteurs pour, dit-il, se pencher ensemble pour pouvoir trouver des voies et moyens d’arriver à la concrétisation des projets dans ces différents domaines (COHOSCC et l’AREI).

« Je suis heureux de présider cette rencontre avec mon cher frère et ami le premier ministre gabonais. Et, j’espère que les quelques heures que nous allons passer discuter sur les questions environnementales, de protection de nos populations et de futures de nos Etats seront fructueuses. Ces discussions nous permettrons enfin de passer le cap de la bonne volonté, des engagements et des rencontres nombreuses et multiples pour s’engager enfin résolument dans la phase opérationnelle, dans la réalisation des projets qui, seuls matérialiseront l’engagement et la volonté de nos Chefs d’Etat de doter notre continent des moyens pour enfin se doter d’énergies renouvelables, afin d’atteindre l’objectif de protéger notre planète des conséquences des changements climatiques », dira entre autres le premier ministre Youla.

IMG_20170304_111732

Pour sa part, le premier gabonais a rendu un hommage mérite à Egypte dont selon lui, la présidence au CAHOSCC ces dernières années a permis au continent africain de tenir son rang dans les négociations climatiques notamment lors de l’adoption de l’accord de Paris sur le climat.

« L’Union Africaine comme vous savez a tracé la trajectoire que nous devons adopter à travers l’agenda 2063. Cet agenda 2063 sera au centre de l’action du CAHOSCC sous la coordination du Gabon », dira-t-il, avant d’annoncer que le Gabon se propose durant son mandat de mené son action sur les trois axes fondamentaux qui sont la consolidation des acquis et le renforcement des initiatives sur le climat, la mise en place d’une véritablement stratégie de financement et de mobilisation des ressources nécessaires à la matérialisation de nos initiatives et le maintient de la cohérence entre les principaux organes africains de lutte contre les changements climatiques.

IMG_20170304_111732

De son côté, l’ambassadeur Sény Nafo, président du groupe des négociateurs africains s’est longuement prononcé sur le thème comment partager les résultats obtenus par l’Afrique sur les deux dernières années et les perspectives sur le climat en Afrique.

Par Youssouf Keita, depuis le palais Mohammed V

+224 666 48 71 30

 

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire