Conakry sous les ordures : étouffé, le gouverneur pressé d’exploiter le site de Dubréka

Le préfet de Dubréka Younoussa Sylla et le gouverneur de la ville de Conakry, général Mathurin Bangoura ont effectué, mardi, 21 juin 2016, une visite de terrain à Khorira dans la préfecture de Dubréka, sur le nouveau site devant remplacer la décharge publique de la Minière (Conakry), jugée vétuste, exigüe et trop pleine, rapporte le correspondant régional de l’AGP au Gouvernorat de Conakry.

Situé à 20Km de la commune Urbaine (CU) de Dubréka, et à 70Km de Conakry, ce site d’une superficie de 60 hectares a été octroyé par l’Etat qui reste devoir aux propriétaires coutumiers de Khorira d’un montant à hauteur de deux cent millions de francs guinéens (200.000.000GNF).

conakry

Un marché de Conakry qui dégage une odeur suffocante. Ordures et citoyens se côtoient.

Sur le terrain, le préfet de Dubréka, Younoussa Sylla a officiellement présenté le domaine au gouverneur de Conakry, Général Mathurin Bangoura accompagné d’une forte délégation.

A l’occasion, les deux personnalités ont échangé en présence des techniciens de la préfecture sur la nécessité de viabilisation du site avant tout début  d’activités de transfert des ordures en provenance de la capitale guinéenne.

Ils ont convenu de procéder d’abord aux travaux d’ouvertures et de bornages dudit site, aujourd’hui convoité en vue d’éviter toute tentative d’envahissement comme a été le cas à Kagbélén dans Dubréka également.

Sur le chemin du retour, le gouverneur de Conakry et sa suite ont tenu à toucher du doigt les réalités de la vieille décharge publique de la Minière, située dans la commune de Ratoma à Conakry. Là, la délégation a relevé la présence de plusieurs véhicules stationnés devant le portail faute d’accès depuis cinq jours, la présence d’un bulldozer et d’un compacteur en panne il y a près d’une semaine, et celle de la boue qui a fini par rendre ce dépotoir inexploitable.

Pour le gouverneur, l’urgent est de rendre opérationnelle la nouvelle décharge de Khorira. Pour cela, il entend mettre à contribution dans un premier temps les camionneurs de sable sur la base de documents (contrat) après viabilisation.

A noter, que vu l’urgence actuelle dans l’assainissement de la capitale guinéenne, les autorités du Gouvernorat de Conakry s’engagent à payer le reliquat des 200 millions de francs guinéens aux propriétaires coutumiers des lieux en vue de démarrer l’exploitation du nouveau site de Khorira.

Source: AGP

 

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Conakry sous les ordures : étouffé, le gouverneur pressé d’exploiter le site de Dubréka

Laisser un commentaire