Conakry sous les ordures: le gouverneur Mathurin perd aussi la boussole!

Le gouverneur de la Ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura était dans tous ses états, lundi, 20 juin 2016, le matin, suite à une information disant que «toutes les rues son jonchées d’ordures ménagères et qu’aucun camion poubelle n’a accès à la décharge publique de la  Minière dans la commune de Ratoma, faute de routes ensevelies par la boue», rapporte le correspondant régional de l’AGP.

Il a constaté la présence des tas d’immondices partout derrière son siège à Coronthie et déploré la complicité des populations riveraines, la nonchalance du Service Public de Transferts des Déchets  (SPTD) et de la police municipale.

Pour le gouverneur de Conakry, «cette situation aggrave la donne dans la chaine de gestion des ordures à Conakry. Déjà invivable, que je suis tenu d’y faire face, car les populations n’interpellent que ma personne».

Général Mathurin Bangoura a mis à profit une rencontre inopinée avec les cadres des services déconcentrés et décentralisés du Gouvernorat, pour tracer son programme d’urgence en vue de répondre à la demande. Il a instruit son cabinet, «de composer des comités de coordination pour évoluer dans les communes et quartiers avec l’aide des élus locaux, en vue de remonter les informations au niveau du Gouvernorat pour éviter que de tel cas ne se répète».

Pour y arriver, le gouverneur de Conakry a énuméré des propositions, notamment l’implication dans le transfert des ordures, des détenteurs des camions de sable en partance pour Khorira dans la préfecture de Dubréka en  partenariat avec la ville, le redéploiement des policiers communaux émargeant dans le budget local, en vue de renforcer la surveillance.

Interrogés, des observateurs ont signalé le manque d’aménagement de la décharge publique de la Minière, dominée par la boue. Ils ont unanimement sollicité la fermeture de ce dépotoir public, dont la création remonte dans les années 50.

AGP

Print Friendly, PDF & Email



3 thoughts on “Conakry sous les ordures: le gouverneur Mathurin perd aussi la boussole!

  1. Observateur

    La vérité la population de conakry est difficile à gérer voir même incivique. Ceux qui jette les ordures savent bien que c’est pas au bon endroit ni le lieu. Ils refuse sous pretexte qu’ils sont sans emploi de s’abonner aux PME de collecte d’ordure.Ils faut la mise en opération de la police de salubrité.

Laisser un commentaire