Congo : un Guinéen assassiné alors qu’il prenait son bain, témoignage émouvant de son père

La vie de la diaspora  guinéenne n’est pas seulement en danger qu’en Angola. Le constat vient de révéler  que la situation gagne le continent africain. Comme c’est le cas ces dernier temps en République du Congo. Ce dernier cas en date s’est produit le weekend dernier dans la capitale Brazzaville. Une situation qui inquiète plus d’un. Pour qui sait l’appui de ces jeunes aventuriers à leurs familles restées au pays. Lundi 23 mai  2016, Algassimou Diallo tombe à la fleur de l’âme sous les balles de ses assassins. Son père, El hadj Korka Diallo, larmes aux yeux relate : « mon fils Algassimou, 32 ans (la victime ndlr) m’a appelé vers 7 heures du matin le lundi 23 mai dernier. J’étais à Labé-ville pour m’informer qu’il a été attaqué la veille dans la nuit du dimanche 22 mai au moment où il prenait son bain. Les inconnus ont coupé ses veines. C’est ainsi qu’il a perdu  beaucoup de sang. Je lui ai demandé c’est quoi le mobile. Il m’a répondu que les bandits lui ont fait du chantage. Ils ont pris de l’argent avec lui. Et comme il avait résisté au début, les malfrats, dit-il, ont utilisé une lame pour couper ses veines. Naturellement, il a obtempéré. Ils ont pris l’argent et l’ont  laissé dans la douche ».

Poursuivant, El hadj Korka Diallo a déclaré que son seul espoir a tiré sa révérence vers 15 heures des suites de blessures. Bien qu’il soit transporté d’urgence à l’hôpital.

« Au moment  où il m’a appelé, il était déjà à l’hôpital. Il m’a dit de ne pas s’inquiéter. Car ses plaies ont été déjà pansées. J’ai promis de le rappeler après mes courses. Malheureusement, vers 15 heures le même jour, un jeune ressortissant avec qui il vit à Brazzaville m’appelle pour m’annoncer son décès  de Algassimou. Sur le champ, je tombe dans les pommes»

A la question de savoir si une enquête a été ouverte pour retrouver  les assassins du jeune ressortissant guinéen, El hadj Korka Diallo répond en ces termes.

«  Les ressortissants guinéens m’ont dit qu’une enquête a été ouverte et que les autorités congolaises ont le dossier en main. Et qu’elles ont promis de tout mettre en œuvre pour retrouver les assassins de mon fils. Le corps est resté deux jours à la morgue avant qu’il ne soit restitué aux ressortissants guinéens pour son enterrement qui a eu lieu le jeudi 26 mai 2016 »

Aussi est-il besoin de rappeler que nombreux sont ces ressortissants guinéens qui perdent la vie à l’étranger à la recherche d’une vie meilleure. Sans que leurs bourreaux ne soient retrouvés  et traduits devant la justice pour y répondre de leurs actes.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant a Labé

620 44 25 83

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Congo : un Guinéen assassiné alors qu’il prenait son bain, témoignage émouvant de son père

Laisser un commentaire