Connect with us

International

Corruption dans le pétrole et le gaz au Sénégal : Macky Sall vole au secours de son frère Aliou

Le président de la République a sacrifié à la prière de Korité, ce mercredi, à la Grande mosquée de Dakar. Après la dévotion, Macky Sall est revenu, entre autres, sur l’affaire Bbc-Aliou Sall.

Après avoir souhaité ses vœux les meilleurs à la Nation, le chef de l’Etat a abordé le documentaire publié par le « grand média international, Bbc, sur la gouvernance des ressources pétrolières ». Lequel a incriminé Aliou Sall.

« Au-delà du caractère personnel d’un citoyen qui a été accusé », le président de la République tient à ce que la vérité soit rétablie. Et le gouvernement, poursuit-il, le fera, sans tarder, dès aujourd’hui, sur la gouvernance des ressources pétrolières et gazières du Sénégal.

« Jamais un pays n’a pris autant de dispositions anticipatives pour éviter des écueils par rapport aux ressources qui vont être exploitées, dans les prochaines années. Le reste, nous aurons l’occasion, à chaque fois que de besoin, d’y revenir. Je suis conscient aussi, que le Sénégal, désormais un pays pétrolier et gazier, ne manquera pas de susciter des convoitises et aussi des provocations utilisant même des citoyens nationaux. Mais ce sont des choses tout à fait prises en charge », a-t-il tenu à faire savoir.

Aussi rassure-t-il les Sénégalais quant à la bonne gestion future et quant aux mesures qui sont préconisées. Dans cet ordre d’idées, mentionne le chef de l’Etat, des dispositifs ont été mis, depuis trois ans, voire, depuis l’annonce de la découverte, notamment la création d’un Institut national du pétrole et du gaz pour former les meilleures ressources, afin de permettre au Sénégal d’en tirer profit.

Senego

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
2 Commentaires

2 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    5 juin 2019 at 17 h 43 min

    Non et non, ce n’est pas du tout le rôle du Président Macky Sall. Qu’est-ce que la création d’un Institut National du pétrole et du gaz a, à voir avec une accusation de corruption dirigée contre Aliou Sall ?

    À mon humble avis, le Président Macky Sall n’a pas du tout été convaincant sur la réponse qu’il vient de donner en défendant ouvertement son propre frère, Aliou Sall sur une accusation émanant d’enquêteurs indépendants de la BBC.

    L’on parle ici de corruption autour des ressources naturelles appartenant au Peuple Sénégalais. Même si Macky Sall a des prises de position de quelque nature que ce soit, il ne lui appartient pas du tout de se mêler de ce dossier extrêmement grave. Aliou Sall doit se défendre lui-même jusqu’au bout, puisque c’est lui qui est visé par les enquêteurs.

    Est-ce au Président Macky Sall de défendre Aliou Sall devant une accusation aussi grave portée sur la place publique par la BBC ?

    Et pourquoi, il n’a pas fait la même chose avec les affaires Khalifa Sall et Karim Wade, puisque tout le monde sait dans quelles conditions, il avait écrasé au nom de la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite et de façon impitoyable Messieurs Khalifa Sall et Karim Wade en dépit de la réprobation unanime des Juges de la CEDEAO et de la Cour des Droits de l’Homme des Nations Unies ?

    Ce n’est pas à lui en tant que Président de la République du Sénégal, de répondre aujourd’hui, en lieu et place d’Aliou Sall, dont tout le monde connaît dans quelles conditions il avait quitté Frank Timis, un champion d’investissement spéculatif qui a fait un deal de plus de 10 milliards de Dollars US avec British Petroleum (BP) sur l’exploration offshore, alors qu’il ne dispose pas du tout de la technologie nécessaire pour assurer l’exploitation des ressources pétrolières découvertes au Sénégal.

    Non et non, Président Macky Sall. Vous créez plus de problèmes et d’injustice en prenant fait et cause de façon si frontale pour Aliou Sall. C’est inacceptable dans un pays démocratique comme le Sénégal.

    De toutes façons, cette affaire de corruption et de gestion opaque des ressources pétrolières du Sénégal, est loin d’être terminée. Soyez-en sûrs.

    Seneweb écrivait hier que le « Think-Tank » africain Legs Africa a lancé une pétition pour « exiger » la démission d’Aliou Sall accusé d’avoir reçu ¼ million de Dollars US comme pot-de-vin, dans l’affaire Petro Tim.

    Selon Les Échos, plus de dix-mille personnes ont signé la pétition en 10 heures. Les initiateurs de la pétition demandent à l’OFNAC (Office National de lutte contre la fraude et la corruption) et au Procureur de la République de s’autosaisir pour tirer cette affaire au clair.

    Le principal concerné, Aliou Sall, réfute toute idée de démission. « Que vais-je faire si je démissionne de mes fonctions », répondait-il hier à une question lors de sa conférence de presse. C’est tout dire.

    Wait and see.

  2. CONDÉ ABOU

    5 juin 2019 at 18 h 33 min

    Sur Dakarmidi.net, hier Mardi 4 Juin, quelle avait été la réaction du Ministre Sénégalais de la Justice, Me Malick Sall face à ce scandale de corruption révélée au monde entier par la BBC ?
    Suivez Dakarmidi.net :

    Le Ministre de la Justice, Malick Sall a réagi 24 heures seulement après les révélations de la BBC sur le scandale du pétrole et du gaz, dont Aliou Sall serait un acteur majeur.

    « Je prends acte de cela, mais je n’interviens pas dans les décisions de justice », a dit Malick Sall, ce Mardi, sur la RFM en marge de la prière de la Korité à la mosquée Rawane Mbaye de Mermoz.

    A ceux qui demandent au Procureur de s’autosaisir, le Ministre de la Justice rétorque, « pourquoi le Procureur de la République doit-il s’autosaisir, alors que les parties prenantes ont pris le taureau par les cornes » ? Et de poursuivre, « Aliou Sall a dit qu’il porte plainte au plan national et en Angleterre. Même si vous ne faites confiance à la justice sénégalaise, à tort, je crois quand même que la justice Anglaise ne badine pas ».

    Répondant aux sorties de l’ancien Ministre de l’Energie, Malick Sall déclare, « Thierno Alassane Sall peut dire ce qu’il veut, nous sommes dans un pays de droit ». Toutefois, prévient-il, « la BBC peut se tromper. La BBC peut être manipulée ».

    Des commentaires ? No comment.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook