Côte d’Ivoire : Olga Syradin ferme à deux journalistes guinéens la porte au nez

Incroyable mais vrai ! L’ambassadrice de Guinée en Côte d’Ivoire, Mme Olga Syradin, a refusé de recevoir ce jeudi 09 juin 216 à Abidjan, deux journalistes guinéens dans une situation inconfortable aux pays de la lagune Ebrié. Des hommes de la presse privée guinéenne en séjour à Abidjan sont dans une situation où seule l’ambassadrice avait la solution administrative.

Selon notre source, ces journalistes étaient présents ce jour dans l’ambassade de Guinée en Côte d’Ivoire aux environs de 14 heures avec pour seul but de rencontrer Dame Olga. Une fois sur l’espace géographique de la Guinée située à Cocody II Plateau, ils se seraient adressés au Consul lui expliquant le motif de leur présence qui consistait à l’acquisition d’un titre de voyage. Ce dernier aurait demandé aux journalistes d’aller à la rencontre de Madame l’ambassadeur. Mais il ne fallait pas compter sur la sensibilité de la dame. Pourtant, selon notre source, ce titre de voyage est le sésame qui leur permet de regagner le pays de leurs ancêtres la Guinée car, leur document de voyage souffrait d’irrégularité aux yeux de la nouvelle décision des autorités ivoiriennes pour ce rendre en Côte d’Ivoire. Quand bien même, dans l’espace CEDEAO, la simple carte d’identité guinéenne suffit pour effectuer le voyage.

Mais une fois sur place, faute de passeport biométrique, les autorités ivoiriennes pour faciliter le retour au pays, ont invité les confrères à se rendre à leur représentation diplomatique dans le but d’obtenir un simple titre de voyage. Hélas, la locatrice principale de l’ambassade de Guinée a laissé entendre qu’elle était suffisamment occupée pour recevoir de simples journalistes quelque soit la situation de détresse dans laquelle ils se trouvent. « Madame est trop occupée donc, elle ne peut pas vous recevoir. Je suis désolée», a lancé la secrétaire particulière de l’ambassadrice tout en notifiant que l’ordre vient de Son Excellence. Conséquence, l’un des journalistes risque de passer la nuit de demain vendredi à la belle étoile faute de ce document de voyage mais également, plus grave encore, son billet d’avion retour sera flanqué de pénalités et la prise en charge arrive à terme ce même vendredi. On est tenté de se demander qu’est-ce que Mme Olga Syradin faisait-elle de spécial pour refuser de recevoir des journalistes flanqués de leur citoyenneté guinéenne. C’est à se demander pour qui nos représentations diplomatiques travaillent-elles réellement ? En tout cas, le cas d’Abidjan est la réalité de cette chienlit tentaculaire qui reflète la plupart de nos ambassades.

Pauvres de nous !

Aboubacar Condé, depuis Abidjan

Print Friendly, PDF & Email



3 thoughts on “Côte d’Ivoire : Olga Syradin ferme à deux journalistes guinéens la porte au nez

  1. Moussa Bangoura

    Ne profiter pas de votre statut de sale journaliste pour flinguer les honnêtes administrateurs du pays. Débrouillez-vous comme vous l’avez fait en rentrant en Côte d’Ivoire. C’est aussi simple que cela. Il suffit juste d’être dans une profession en Guinée pour se prendre pour un intouchable. Madame l’ambassadrice a tout à fait raison de refouler ces malfrats qui profitent de leur statut. Si vous êtes en Côte d’Ivoire, ce n’est pas pour la Guinée alors laissez les gens respirer.

  2. Observateur

    Comment ont ils fait pour arrivée a Abidjan? Et ça aussi est ce le boulot de l’ambassadrice ou du consul de livrer un titre de voyage ou un laissez-passer? Messieurs débarquement précipitamment et veulent etre servir toute suite et maintenant par ce qu’ils scribouillards.

  3. Karima

    Pourquoi ses journaleux qui croient tous savoir sur terre ne st pas en regle chez nos voisins?
    Ce serait la faute a Dame Olga?
    Monsieurs, respecter les reglements.La Cote D’ivoir c’est pas la guinee ou vous vous croyer ts permis.

Laisser un commentaire