Coyah : la seconde phase du recensement biométrique additionnel au compte de l’intérieur du pays lancée

Comme annoncé, la seconde phase du recensement biométrique additionnel au compte de l’intérieur du pays a été officiellement lancée ce mercredi 15 novembre, dans la préfecture de Coyah. C’est le ministre de la Fonction Publique, de la Modernisation de l’administration et de la Reforme de l’Etat, Billy Nankouman Doumbouya entouré de ses proches collaborateurs qui a procédé audit lancement en présence des autorités préfectorales et communales.

D’entrée, l’honneur est revenu au préfet, Ibrahima Barbossa Soumah de souhaiter la bienvenue à la délégation ministérielle. Il a par la même occasion mentionné que sa juridiction (Coyah) compte un effectif  total de 2347 fonctionnaires dont 2272 ont été recensés au premier passage et 75 fonctionnaires n’ont pas pu être recensés.

‘’En ce jour de lancement de cette seconde phase, les fonctionnaires à recenser sont : Education 135 ; Santé 35 ; Fonctionnaires en attente 39 ; Contractuels 11 ; Retraités 288 dont les dossiers sont aujourd’hui traités’’, dira le préfet avant d’adresser ses vifs remerciements au Président Alpha Condé et au gouvernement tout entier.

Dans son intervention de circonstance, le ministre a exprimé la volonté et la détermination de son département à rendre le fichier de la fonction publique guinéenne propre, avant d’indiquer que la préfecture de Coyah n’a pas été choisie au hasard pour ce lancement.

‘’La ville de Coyah a été choisie parce que c’est la porte d’entrée à l’intérieur du pays. Elle a aussi été choisie par le dynamisme de ses responsables. Aujourd’hui, il faut que tout le monde s’engage à faire de cette opération d’identification biométrique une réussite. Parce que cette opération nous permettra de faire des économies sur la masse salariale et de détecter les fictifs. Donc, c’est mission importante et c’est pourquoi j’ai exhorté les chefs et responsables à tous les niveaux de s’impliquer pour la réussite totale de cette opération. Et aux équipes de recenseurs que nous avons déployées, à faire preuve de courtoisie, de discipline et de disponibilité. Surtout vis-à-vis de nos pères et de nos mères du troisième âge qui ont servi ce pays loyalement’’, dira entre autres le ministre Doumbouya.

Parlant des innovations apportées dans cette opération de recensement, le directeur général de la société INOVATEC, Paul Assamoa a précisé : ‘’Cette fois-ci, nous avons collecté tous les fonds de dossier pendant le recensement et tous ces documents là ont été numérisés. C’est qui allège actuellement le temps de passage des fonctionnaires. D’autres innovations à consister à innover le support d’identification. Initialement, l’équipe était composée d’un ordinateur, d’un appareil photo numérique, d’un capteur d’empruntes et d’un pavé de signature électronique. Cette fois-ci, nous avons tout logé dans une tablette qui permet donc d’alléger la procédure au niveau de la logistique et d’accélérer le temps de passage et l’heure d’espace d’enrôlement…’’

A rappeler que cette opération de recensement additionnel concerne des pensionnés, contractuels temporaires et fonctionnaires en attente d’enrôlement.

 

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

TAG


Laisser un commentaire