Dabola : les jeunes ont marché contre le patron de la société Copeol-Guinée

La préfecture de Dabola à quelques 400km de la Capitale Conakry, a été lundi, 21 mai 2018, le théâtre d’une marche pacifique orchestrée par des jeunes qui, à chaud, manifestaient contre l’attitude du directeur général de l’Usine de l’huilerie, Tome Leymane qui, apprend-on, a démonté plusieurs pièces permettant à l’usine de bien fonctionner, d’après nos sources.

Le DG de l’Huilerie de Dabola, Tom Leymane, témoigne nos sources, «A déplanté et acheminé vers Conakry, plusieurs machines permettant à l’usine de fonctionner. C’est un acte qui concourt à pénaliser la jeunesse de la localité. Pourtant, C’est une entreprise qui constitue l’espoir de toute la population de Dabola.»

Joint au téléphone, le président du conseil préfectoral des organisations de la Société Civile de Dabola, Mamadou Condé a précisé :

« L’affaire c’est entre les autorités compétentes déjà informées et, les responsables de la Société Copeol-Guinée qui a démonté et envoyé vers Conakry beaucoup de pièces. Or, la Société doit fonctionner au profit de la population de Dabola. Qu’à cela ne tienne, les autorités sont informées et nous attendons les résultats pour la suite. Déjà, le préfet a envoyé des gendarmes visiter l’usine pour constater les faits. Les dispositions utiles sont en train d’être prises par le sommet…»

Il a fallu l’intervention des acteurs de la Société Civile pour que les jeunes quittent les rues qui étaient barricadées par les manifestants en furie, a-t-il ajouté.

Et si rien n’est fait d’ici demain, a-t-on appris, les jeunes promettent de poursuivre la marche jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

Aux dernières nouvelles, tous les travailleurs de l’huilerie de Dabola ont cessé les activités en attendant la réaction des autorités centrales, a-t-on appris de sources dignes.

Mamadouba Camara, Boké

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire