Connect with us

Societé

Déplacement des impactés de Souapiti : l’union des sinistrés accuse la direction générale de violer l’accord

L’union pour la défense des sinistrés de Souapiti a démenti ce lundi, 19 août les allégations du directeur de l’environnement et du développement durable du projet Souapiti. La semaine dernière, Ibrahima Keïta a soutenu que l’union des pour la défense des sinistrés de Souapiti reçu une somme de 20 millions pour aller sensibiliser les populations impactées sur le bien-fondé du barrage.

L’union pour la défense des sinistrés de Souapiti reconnait avoir reçu la somme de 19 millions mais accuse la direction du projet d’avoir violé l’accord qui les lie.

« Nous avons adressé une demande à la direction générale de Souapiti afin de les rencontrer et la direction a accepté de nous rencontrer (…). Nous avons compris que la direction a accordé de l’intérêt à notre union en se mobilisant tous au tour de la table.  Quand on a révélé les informations qui se trouvent sur le terrain, le Directeur général et ses conseillers nous ont fait savoir qu’ils n’avaient pas ces informations (…). Étant rassurés, on a été ouverts en donnant des explications. On a expliqué notre plan d’action, on leur a fait comprendre que nous avons déjà constitué des avocats et que nous sommes en contact avec des journalistes pour une sortie éventuelle afin de mettre en branle le reste des informations. Quand ça été dit ainsi, la direction générale nous a prié devant un représentant de la société civile qui était de la salle, de surseoir à notre sortie médiatique. Nous avons dit, il n’y a pas de problème mais il va falloir que nous formions une délégation qui va partir sur le terrain, qui va informer la population de cet échange. Nous leur avons dit que pour que nous acceptions de surseoir à nos interventions médiatiques, il va falloir que vous aussi vous suspendiez les déplacements sur le terrain et les réinstallations des populations. Le directeur l’a accepté. Toujours pour nous encourager, le directeur général Amara Camara a instruit à Monsieur Karo de nous trouver 19 millions de francs guinéens, il a dit qu’il souhaite que les 19 millions-là soient utilisés pour aller dire aux populations de ne plus avoir peur en attendant qu’on trouve une solution au tour de la table. Nous avons dit qu’il n’y a pas de problème, si c’est pour aller sur le terrain. Donc on a accepté de prendre les 19 millions au tour de la table, nous avons reçu cet argent sans reçu, sans filmage », a dit Oumar Aïssata Camara, porte-parole de l’union.

Plus loin, Oumar Aïssata Camara accuse la direction de Souapiti d’avoir violé cet accord en demandant aux populations de Konkouré de rejoindre leurs nouvelles habitations alors que l’accord conclu, prévoyait la suspension de cette opération.

« Nous avons déployé trois équipes sur le terrain pour sensibiliser et on a formé une quatrième qui s’occupe de la supervision des trois équipes, ça c’était jeudi. Le vendredi matin très tôt, toutes les équipes sont sorties. Le lundi matin, nous avons regroupé les sages de Konkouré et nous leur avons expliqué les choses (…) lorsque nous étions sur le terrain, on a été appelé pour nous dire que le sous-préfet de Kollet, Monsieur Amara Camara, a appelé à Konkouré pour dire aux gens de se préparer ce lundi pour rejoindre le site. On a vérifié l’information, et ça été confirmée que c’est la direction général qui avait donné l’ordre »,  a-t- ajouté .

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook