Dernière minute : le préfet de Labé comparaîtra à nouveau le 14 février prochain 

Accusé de faux et usage de faux, séquestration et injures, le tribunal correctionnel de Labé s’était déclaré mercredi 17 janvier incompétent dans ce dossier dès lors qu’un cas de séquestration a été cité. Selon le Président du Tribunal,  en la personne du juge Thiam, seul un tribunal criminel est autorisé à juger ce type de dossier. Avant de demander à la partie civile à mieux se pourvoir.

Après réflexion et rectification de la plainte selon Me Amadou Kourouma,  le préfet de Labé Elhadj Safioulaye Bah comparaîtra à nouveau le 14 février prochain pour répondre de plusieurs chefs d’accusations dont faux et usage de faux, menaces, et injures.

Pour rappel, le préfet de Labé Elhadj Safioulaye Bah est esté en justice par un opérateur économique nommé Elhadj Mamadou Bhoye Garambè pour un terrain estimé de 6 hectares octroyé au projet SOS en 2006 et dont le commerçant plaignant réclame la paternité.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire