Connect with us

International

Des biens de Robert Mugabe aux enchères

L’ex président du Zimbabwe Robert Mugabe vend des biens aux enchères pour éponger des dettes.

« Sur instruction de notre client, nous allons vendre samedi lors d’une vente aux enchères des véhicules et de l’équipement agricole à la laiterie Gushungo « .

L’annonce a été faite jeudi par un représentant de la maison de vente aux enchères Ruby Auctions.

Parmi les biens figurent notamment quatre gros pick-up, une berline de marque Mercedes, des moissonneuses batteuses, dix tracteurs et un bulldozer.

La laiterie Gushungo appartient à l’ancien Président. Il possède aussi plusieurs domaines agricoles, en violation de la loi qui interdit à tout ressortissant zimbabwéen de posséder plus d’une ferme.

Selon un responsable de Gushungo, cité par un journal local, la laiterie opère à 58% de sa capacité en raison de la crise économique et financière qui frappe le Zimbabwe.

Source : BBC

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    10 mai 2019 at 15 h 35 min

    Dans son édition de ce Vendredi matin que je viens de lire, The new Zimbabwe écrit sous la plume de Robert Tapfumaneyi ce qui suit:

    L’ancien président Robert Mugabe a mis en vente un important lot de matériel agricole et de véhicules dans son immense ferme de Gushungo.

    Selon un avis paru dans un journal local, les équipements devraient passer sous le ‘’marteau’’ ce week-end dans la vaste ferme appartenant à l’ancien dirigeant de la ZANU PF.

    Robert Mugabe serait propriétaire de plus d’une douzaine de fermes situées dans et autour des provinces de Mashonaland et du Centre et de l’Ouest du pays.

    La vente aux enchères publiques aura lieu à la ferme laitière Gushungo de Mazowe, près de l’école privée et de l’orphelinat de l’ancienne First Lady, Mme Grace Mugabe.

    Environ 26 véhicules, y compris des Toyota Hilux, Honda Fits, Ford Rangers, Madza B1800 et Toyota Corolla sont en vente, 11 motos, 130 assiettes, des herses à disques, plusieurs moissonneuses-batteuses et plus d’une douzaine de marques de tracteurs.

    Les adjudicateurs, Ruby Auctions, ont indiqué qu’ils avaient reçu l’ordre de vendre aussi plusieurs tracteurs, véhicules et équipements agricoles à la ferme laitière demain Samedi 11 Mai 2019.

    C’est du vieux matériel agricole que nous avons été chargés de vendre car les propriétaires veulent s’en débarrasser, pour des raisons qu’ils connaissent le mieux, a déclaré un responsable de la vente aux enchères à newzimbabwe.com.

    Il n’y a rien de nouveau chez les propriétaires de fermes vendant de l’équipement ou des véhicules à moteur dont ils n’ont plus besoin.

    Mugabe s’est emparé d’un certain nombre de fermes appartenant aux Fermiers Blancs dans le cadre du programme controversé d’expropriation de terres de son Gouvernement, accusé des problèmes économiques du pays.

    L’ancien chef de guérilla, au tournant du siècle, a donné aux anciens combattants de la ZANU PF des fermes appartenant à des Blancs dans le cadre d’un programme visant selon lui, à remédier aux déséquilibres fonciers dans l’ancienne colonie britannique.

    Les critiques soutiennent toutefois que Mugabe avait cédé les terres principalement à ses parents et à ses amis du Parti au pouvoir avant d’être destitué par un coup d’État militaire en Novembre 2017.

    Les laiteries Gushungo font partie de l’empire commercial de Mugabe et, à son apogée, produisaient jusqu’à un million de litres de lait par an.

    Après son retrait du pouvoir, les médias officiels ont rapporté que l’ancien homme fort possédait au total 21 fermes.

    Son successeur, Emmerson Mnangagwa, au cours d’une période de relations glaciales entre les deux hommes à la suite du coup d’État, a menacé de retirer certaines des fermes.

    Robert Mugabe avait été lié à un groupe politique âprement opposé à l’actuel Président Mnangagwa et constitué de partisans d’une faction du parti au pouvoir, le G40, incluant l’ancienne first lady Mme Grace Mugabe.

    Au début de l’année, des reportages ont indiqué que le vaste empire commercial de Mugabe était sur le point de s’effondrer, après qu’il est apparu que l’immense empire luttait pour se maintenir à flot et ne parvenait pas à payer les salaires et les droits des travailleurs.

    Depuis, il a réduit ses effectifs de moitié et plusieurs personnes clés ont quitté l’entreprise.

    Mme Grace Mugabe a également été impliquée dans une spectaculaire bataille de foncier rural contre des citoyens ordinaires qu’elle souhaitait chasser d’une ferme adjacente à la sienne alors qu’elle cherchait à étendre ses opérations.

    Bref, Mugabe et compagnie, c’est kaputt.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook